Future ligne 1 : le tram passera à l’intérieur de la fac de Sciences

 In Non classé

La décision a été prise le 25 mai dernier et annoncée hier: la montée de Brabois sera desservie par le tramway. Il avait été question, dans un premier temps, d’utiliser des bus à haut niveau de service.

Une réunion publique était organisée au centre des congrès Prouvé de Nancy

L’épineuse question de la montée

La montée de Brabois était l’un des enjeux cruciaux du renouvellement de la ligne 1. Il y a quelques mois plusieurs solutions avaient été proposées par le Grand Nancy lors de la consultation publique :  soit une montée en tram, soit en bus, soit un tunnel sous le jardin botanique. C’est finalement le tramway qui avait été plébiscité.
Pourtant, la métropole avait dans un premier temps évoqué la mise en place de Bus à Haut Niveau de Service (BHNS) pour desservir le plateau de Brabois. Les usagers auraient dû descendre du tram au Vélodrome pour monter dans un bus. Un système de rupture de charge qui ne faisait pas que des heureux. Un mouvement, le « collectif des associations de défense des usagers des transports et de l’environnement », s’est d’ailleurs constitué pour protester contre cette solution.

« Pour Brabois, il fallait être le plus ambitieux possible »

Ce sont les mots de Christophe Choserot, Vice-Président du Grand Nancy, délégué aux études du renouvellement de la ligne 1. Le Grand Nancy a, selon l’élu, entendu l’opinion des habitants qui ne veulent pas d’une rupture de charge :

« On est dans un processus démocratique, les citoyens sont des acteurs politiques du projet. On peut se tromper de porte d’entrée dans un dossier. Ce qui nous a rattrapé, ce sont les Grands Nancéiens ».

La décision a donc été prise en mai. La montée de Brabois sera bien desservie en tram. Et le trajet a été dévoilé mercredi 8 novembre, à l’occasion d’une rencontre publique.

Un passage dans la faculté de sciences

Le tram passera donc à l’intérieur de la faculté de Sciences, facilitant également l’accès à l’IUT Charlemagne, au campus ARTEM ou à l’UFR STAPS. Christophe Choserot décrit le trajet de cette nouvelle ligne 1 :

Un tram avec plus de place, qui passera plus souvent

Un marché va être lancé pour trouver le constructeur du nouveau tram. Un véhicule plus ambitieux que le tram actuel : de 40 à 45 mètres de long, il pourra accueillir 300 personnes. Un tram devrait passer toutes les 4 minutes, afin de fluidifier le trafic.

« C’est toujours compliqué les travaux, mais on va s’adapter »

La ligne 1 va être fermée par tranche pendant les travaux. Des transports de substitution seront mis en place. Des travaux qui ne devraient pas commencer avant 2020. La prochaine étape pour Christophe Choserot et le comité de suivi du projet aura lieu le 14 décembre :

 

Le coût du projet a été réévalué. Il s’élève désormais à 400 millions d’euros.

Recommended Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous contacter

Envoyez-nous un message !

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search