Élodie Souama, nouvelle présidente du Conseil de la vie étudiante

 In Non classé

Le conseil de la vie étudiante s’est réuni le 8 novembre dernier à Nancy. Une rentrée qui a élu Élodie Souama, nouvelle présidente-animatrice pendant 1 an au CVE. 

Plusieurs politiques étaient retenus en même temps par une réunion sur la ligne 1. Un dossier important pour les étudiants depuis le déplacement du campus Biologie Santé à Brabois. À l’ordre du jour, le conseil de la vie étudiante doit désigner un nouveau président. Après un mandat de 2 ans, Martin Creton vient de laisser sa place à Élodie Souama, 22 ans. Elle était la seule candidate pour devenir la présidente-animatrice du CVE. Étudiante en master 1 d’orthophonie à Nancy, la nouvelle présidente est originaire de Toulouse. Étudiante à Nancy depuis 3 ans, elle a été membre de l’Association des futurs orthophonistes de Nancy (AFON). Elle a également été vice-présidente du syndicat étudiant Fédélor, en charge des épiceries solidaires et de la formation des élus associatifs lorrains.

Le projet : « assurer une continuité »

Porté par l’ancien président Martin Creton, Élodie Souama a décidé d’assurer la continuité du projet de Martin Creton. est « d’améliorer les conditions de vie étudiantes » mais aussi d’assurer « une continuité dans son engagement associatif ». Élodie a insisté sur le développement « des pistes cyclables, une chose qui pose problème à Nancy, l’accueil des nouveaux étudiants à Nancy pour mieux les intégrer avant leurs études, le travail sur les transports et continuer ce qui a pu être mené par rapport au harcèlement de rue ».

 

 

La bicyclette, le harcèlement de rue et le logement en chantier

De nouvelles pistes cyclables sont-elles en projet à Nancy ? Élodie Souama a évoqué les problèmes de circulation en bicyclette sur les voies de tram. Elle nous en dit un peu plus après son élection.

 

 

Concernant le harcèlement de rue, le projet est de répertorier les zones où les étudiants se sentent en insécurité. Une carte adressée à la ville de Nancy pour mettre plus de lumière dans les rues ou aux services de police pour renforcer la surveillance.

 

 

Le logement étudiant reste un critère d’attractivité pour les nouveaux venus. La création du label « Observatoire territorial du logement étudiant » pourrait permettre une meilleure lisibilité. Un travail pour mieux communiquer sur les événements étudiants est aussi en préparation.

 

Recent Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous contacter

Envoyez-nous un message !

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search