Le jeu : le film est-il gagnant ?

 In Sorties culturelles

Lors d’un diner, des couples d’amis décident de jouer à un « jeu ». Ils vont tous devoir poser leur téléphone mobile au milieu de la table. Le moindre SMS, appel, mail ou message de réseau social devra être totalement partagé avec le reste de la tablée. Très vite, ce « jeu » va se transformer en cauchemar.

 

Vendredi 31 août nous avons été invité par l’UGC de Ludres pour assister à la projection du nouveau film de Fred Cavayé habitué au film d’action avec le très bon « Pour Elle » mais ayant changé de registre depuis le bien moins bon «  Radin » avec Dany Boon.

 

Cette fois le réalisateur s’attaque à un Remake d’un film italien sortie en 2015, «  perfetti sconosciuti ». Un casting de choix pour ce nouveau Long métrage puisque Cavayé retrouve Roschdy Zem après « A bout portant » Suzanne Clément et Grégory Gadebois réunis à nouveau après « Espèce menacé » l’année dernière mais également Stéphane De Groot, Bérénice Béjo, Vincent Elbaz et Doria Tillier ( que l’on avait très hâte de retrouver après « Monsieur et Madame Adelman »). Nous avons eu la chance, après la projection de rencontrer une partie de l’équipe du film ( Fred Cavayé, Suzanne Clément et Doria Tillier).

Un film où les acteurs et les actrices s’épanouissent

Mais ce film que vaut-il réellement ? Fred Cavayé semble s’amuser avec ses acteurs et également ce qui est sûrement le point fort du film. À la différence du film original Cavayé veut véritablement nous montrer une facette différente et très distincte pour chaque personnage afin qu’il puisse s’amuser à les transgresser, les faire évoluer ou exploser au fur et à mesure du film. « je voulais faire un film de comédien » nous dit le réalisateur et cela se ressent immédiatement.

La motivation des comédiens et leurs implications crèvent littéralement l’écran, avec en  mention très spéciale pour Suzanne Clément et Gregory Gadebois rendant pour l’une un personnage au bord de la déprime, ivre une bonne partie du film. Seul ombre au tableau parmi cette ribambelle de comédiens, Bérénice Béjo, bien en dessous de ces partenaires de jeu que nous avons tendance à rapidement oublier parmi les autres. Cependant selon Suzanne Clément chacun était très admirative du jeu de l’autre et tous prenait un grand plaisir à jouer ensemble. D’ailleurs Fred Cavayé a lui-même poser une question à ses actrices sur leur travail de jeu.

 

Le film est donc, comme je l’ai dit plus haut, un remake et Fred Cavayé s’en sort pas trop mal dans sa réalisation en construisant son film comme un thriller. Nous nous demandons quel personnage va recevoir un message et nous  prenons peur pour eux pour  les secrets qui peuvent être dévoilés. Même s’il faut se l’avouer tout cela manque un peu d’audace, cette construction de thriller amène à un rebondissement final, certes intéressant dans son message mais qui perd totalement de son impact dramatique et cinématographique qui pourtant marchait très bien dans le film italiens car ce dernier abordait le film comme un drame social et cela allait dans la fluidité de son propos. Finalement Cavayé se dessert lui- même à travers ses bonnes intentions.

Ils nous parlent lui même comment il à penser la réalisation de film et de la difficulté de réaliser un remake.

 

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous contacter

Envoyez-nous un message !

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search