Portrait de Hocine, médiateur du quartier Vand’Est

 In Cité Cap

Dans le cadre du Projet Cité Cap, Radio Campus Lorraine réalise une trentaine de portraits radio d’habitants du quartier Vand’Est. La restitution de ces interviews se fera le 23 juin 2018 lors de l’événement Vis dans ta ville à Vandoeuvre-lès-Nancy. Nous sommes un mercredi en fin d’après-midi avec Hocine …

 

Hocine, ancien scientifique, fait partie de ceux qui animent le quartier. Il aime beaucoup le rôle de médiateur qu’il peut avoir mais surtout le fait de rencontrer les gens, discuter, les aider le plus possible pour des démarches administratives comme pour des questionnements personnels. Il est d’ailleurs responsable parmi d’autres de La Pagode, structure physique qui accueille les activités de l’association Respérance, ainsi que de l’association Les Copains qui organise des conférences aux questionnements variés, culturels ou cultuels. Son engagement associatif a pris le pas sur ses anciennes activités car c’est un engagement total qu’il souhaite offrir à celles-ci ! Ses valeurs sont la sincérité, l’honnêteté et la simplicité ; ce sont celles parmi d’autres qu’il partage avec tous.

On vous partage son portrait :

 

En dehors des ateliers de ces différents associations et actions, il participe à la vie du quartier et à son organisation ; aux kermès, aux fêtes de voisinage, aux concerts, etc. Son rôle de médiateur se renouvèle sans cesse. Il est une personne de confiance pour son entourage et pour ceux qui en ont besoin. Il peut être sollicité pour des recommandation d’instances et d’institutions, pour un accompagnement physique dans celles-ci ou au sein d’une procédure. De façon plus informelle, on le sollicite parfois pour résoudre un conflit entre plusieurs personnes ou un conflit intérieur, pour tous les petits tracas de la vie… Parfois, c’est difficile, et d’autres il est impuissant. Mais Hocine explique qu’il essaye de s’adapter à chacune des situations qui se présentent à lui. Il les soutient ; il soulage, console, aide quand il peut.

 

Coup de foudre pour les associations

Hocine explique qu’il découvre le système associatif en arrivant en France. Il découvre qu’on peut s’aider soi-même ou aider les autres grâce à une association en la rejoignant ou en la créant. Lorsqu’un groupe de jeune au début des années 2000 souhaite créer une association afin de monter une équipe sportive, il les soutient. Il choisit également de mettre fin à celle-ci un an plus tard lorsque les personnes s’occupant du groupe n’a plus permis l’épanouissement de l’équipe.

Respérance est une association qui née il y a une quinzaine d’année sur l’initiative d’un groupe de jeune qu’a soutenu dès le début Hocine. Il est compté à présent parmi les acteurs de l’association étant responsable de La Pagode, structure physique qui accueille les activités de Respérance. Le soutien de la ville et des institutions et structures publiques a été difficile a obtenir du fait de la nature religieuse de l’association : c’est une association chrétienne. « Cultuelle et alors ? » dit Hocine face aux actions importantes que réalise l’association dès ses débuts au sein du quartier Vand’Est et aujourd’hui encore plus. Respérance sont sont des « animation de rue pour les enfants (…) dans le respect des croyances de chacun« . Cette association est donc importante pour Vand’Est, elle permet aux gens d’être accompagné mais aussi de se réunir autour d’activités communes et de plus grands événements.

 

Un rêve pour chaque famille

Hocine rêve pour les autres, pour tout le monde… Il espère que chacun, chaque famille, puisse s’épanouir et que chaque jeune personne puisse trouver un emploi car, selon lui, une personne qui a un emploi est une personne qui n’a pas le temps pour la délinquance. Selon son témoignage, de jeunes personnes auparavant difficiles s’assagissent en trouvant un travail et en fondant une famille.

Il rêve d’une meilleure prise en charge de la jeunesse. De façon plus précise, il souhaite que l’accueil des jeunes soit amélioré afin de leur proposer de meilleurs opportunités et un parcours scolaire et professionnel adapté à leur désirs et compétences. Il aimerait que la jeunesse puisse mieux se projeter dans l’avenir. Nombreux sont ceux qui ont suivi l’aide aux devoirs proposés par les associations du quartier Vand’Est et qui sont aujourd’hui bacheliers, étudiants ou diplômés de grandes écoles.

La chanson qui l’accompagne en ce moment et qu’il souhaite faire découvrir est A Vava Inouva de l’artiste Idir. C’est une chanson kabyle qui conte une histoire proche du conte européen du Petit Chaperon Rouge. Hocine est également friand de musique classique, de musique du monde mais aussi de musique européenne comme Bob Dylan.

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search