Vente du GEC : « On pouvait vendre cher pour du logement de luxe », François Werner

 In Non classé

La nouvelle est sortie la semaine dernière. Les locaux du GEC seront vendus par la métropole en 2020 à Batigère. La MGEL en sera le gestionnaire. François Werner, vice-président du Grand Nancy, répondait mercredi 17 janvier à nos questions.

Une vente prévue de longue date

C’est en 2005 que la métropole acquiert les locaux, avec déjà à l’époque l’objectif de les revendre en 2020.

 

La métropole aurait pu céder les locaux du GEC pour que leur usage soit détourné. Finalement, les bâtiments hébergeront toujours des logement sociaux destinés aux jeunes

 

François Werner le précise, le but initial était de permettre à l’association du GEC de monter un projet viable. Mais faute de financements, le projet n’a pas pu voir le jour. D’importantes rénovations sont nécessaires, pour un coût estimé entre 7 et 10 millions d’euros.
Des travaux déjà évoqués il y a quelques jours avec Cédric Chevalier, directeur de la MGEL.

 

 

Quel avenir pour le personnel ?

Qu’adviendra-t-il du personnel actuel du GEC pendant la période de travaux, et après ? Selon François Werner, des discussions sont déjà entamées. Les deux années qui se profilent avant la vente permettront de trouver une solution.

L’esprit du GEC

Nicolas Aussedat, directeur du GEC, était notre invité la semaine dernière. Il se disait soucieux pour la pérennité de l’esprit des lieux. Le vice-président du Grand Nancy l’affirme, le projet retenu permettra de continuer à faire vivre cet esprit. Mais il le dit, «ça ne se fait pas tout seul ». La métropole a entendu les inquiétudes des différentes associations. Des discussions sont en cours.

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous contacter

Envoyez-nous un message !

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search