Journée Enfance, Jeunesse, Familles : “le pouvoir d’agir, un levier du changement”

 In Politique et Société

Mardi 09 novembre au Centre de Convention du Technopôle avait lieu la 6ème conférence annuelle du Schéma Enfance, Jeunesse, Famille, organisée par l’Eurodépartement de Moselle. Au programme une série de conférences et d’ateliers autour de la thématique “le pouvoir d’agir, un levier du changement malgré les contraintes”. Radio Campus Lorraine a déplacé ses studios au coeur de l’évènement.

Après un rapide émargement et une vérification du pass sanitaire la journée est ouverte par Patrick Weiten, président du département de la moselle. Sur cette évènement on retrouve beaucoup de structures d’accueils : foyers de mineurs isolés, maison départemantale des personnes handicapées, interlocuteurs de l’Aide Sociale à l’Enfance, travailleurs sociaux…

Organisé par le Conseil Départemental, Marie Louise Kuntz, Conseillère Départementale et Vice Présidente Déléguée à la Protection de l’Enfance, à la Famille et à la Prévention Spécialisée et Ludovic Marechal, directeur Enfance Familles au Département de La Moselle, nous explique les enjeux d’une telle journée et l’intérêt de faire échanger des structures entre elles.

Tous n’ont qu’un seul objectif : échanger, travailler, discuter et faire des propositions sur l’accompagnement des familles accompagnées du 57. L’occasion de parler de l’avancée des travaux du schéma 2019-2023″enfance jeunesse famille”, d’échanger avec Jean-Pierre Rosenczveig, Magistrat Membre du Bureau du Conseil National de la protection de l’Enfance.

L’après-midi, toujours sur le thème du “pouvoir d’agir, un levier du changement malgré les contraintes” est l’occasion de proposer une série d’atelier autour de “l’obligation scolaire”, “les contraintes territoriales”, “les contraintes professionnelles”, “les contraintes temporelles”, “les contraintes du confinement”, “les contraintes personnelles” et enfin les “contraintes juridiques et financières”.

Dans la prochaine interview, nous retrouvons Karine Legrand, directrice de l’Aide Sociale à L’Enfance et Claire Hugenschmitt, Directrice du Centre Départemental de l’Enfance de La Moselle. Avec elles, nous abordons la question des “parents empêchés” et de la façon de maintenir le lien et la responsabilité parentale lorsque des crises interviennent.

Retrouvez ci-dessous, l’interview de Yacine Boukeranna, directeur du Centre Social “le Creuset” à Uckange, avec lui on abordera la relation de proximité et les projets qui peuvent être menés dans un centre social. On retrouve également Bertrand Copain, Educateur Spécialisé Chercheur, Directeur Général de l’IRTS Hauts-De-France. Avec lui, nous abordons la formation des travailleurs sociaux, les difficultés des conditions de travail mais également la question de la “vocation” ou non d’être éducateur spécialisé.

Yves Poinsignon est directeur du Pôle Protection de l’Enfance au CMSEA, Comité Mosellan de Sauvegarde de l’Enfance, de l’Adolescence et des Adultes. Avec lui nous faisons le point sur la situation Mosellane et sur le rôle et la posture que doivent avoir tous les travailleurs sociaux, leur rôle, leur capacité à faire des proposition, preuve d’initiative dans des situations qui sont souvent contraintes par des cadres légaux, judiciaires ou structurels.

On retrouve également Caroline Rinck, responsable de la filière Educateur Spécialisée à l’IRTS de Lorraine. Avec elle, nous abordons l’atelier qu’elle anime autour des “contraintes judiciaires : permettre au mineur et sa famille de devenir acteur du changement dans le cadre judiciaire.”

Autre type de contrainte : la “contrainte territoriale” : le suivi, l’accompagnement et l’aide apporté doit nécessairement s’adapter à l’environnement des familles. On n’accompagne pas une famille en zone rurale comme on accompagne une famille en Quartier Prioritaire de la Ville. Vincent Léger Directeur de la Maison d’Enfant à Caractère Sociale (MECS) de Letembach-fondation Vincent de Paul, nous explique l’adaptation de sa structure aux contraintes rurales, en particulier à travers le dispositif “Tempo Ado”.

Avec Catherine Sehnal Diréctrice Evaluation et Actions Préventives Enfants Parents pour le département de la Moselle et Michèle Sousa Directrice du Centre Départemental de l’Enfance pour le site de Forbach, cette journée est l’occasion de parler du dispositif 72h, une procédure accélérée qui permet de régler des crises en urgences avant qu’elles ne deviennent graves. Elle nous parlent de cette collaboration et des bienfaits d’un tel dispositif avant de participer à un atelier “les contraintes temporelles : se séparer sans se perdre”.

Quelle rôle doit jouer l’école quand une situation familiale est déjà complexe ? L’obligation scolaire est-elle une contrainte supplémentaire et une difficulté qui se rajoute à une autre difficulté ou est-ce une opportunité, un lévier pour l’accompagnement de ses familles. Madame Labastie Conseillère Technique à la Maison Départementale des Personnes Handicapées, nous explique comment “l’obligation scolaire peut être un levier pour développer le pouvoir d’agir des familles”.

Isabelle Guillaume et Melanie Simonutti ont du adapter leurs pratiques et observer de nombreux changements dans les relations familiales des personnes accompagnées pendant la crise sanitaire. Si le confinement a été une période compliquée pour tout le monde, il en ressort quelques pratiques positives face à la nécessité de devoir accompagner les familles en respectant des restrictions sanitaires fortes. Le confinement a amené une réflexion dans l’approche et le suivi des familles qui se résume par une plus forte volonté de “faire avec” voir de “faire faire” plutôt que de “faire pour” les personnes accompagnées.

Recommended Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous contacter

Envoyez-nous un message !

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search