Couvre-feu repoussé et confinement local : ce qu’en pensent les Messins

 In Donne ta voix

Après deux mois de sursis, une partie de la France a renoué avec le confinement ce samedi 20 mars. Appliqué localement, ce dernier concerne 21 millions de Français répartis sur 16 départements. La région Grand Est, épargnée par ces mesures, profite d’un couvre-feu repoussé d’une heure, mais qu’en disent les principaux concernés ?



Jonathan Belkadi, 34 ans, marketing, Metz. Je trouve ce nouveau confinement très pertinent. La situation est très complexe et adapter les mesures au niveau local lorsque les indicateurs sont mauvais, je pense que c’est une décision cohérente et même astucieuse. Sur le couvre-feu, quand je vois tous les problèmes psychologiques que peut poser l’épidémie, je ne peux être que satisfait. Je gagne une heure de plus pour mes courses, puis avec les vaccins qui arrivent je reste optimiste. En tout cas, je n’aimerais pas être à la place des décisionnaires.




Émilie, 17 ans, lycéenne, Metz. Pour moi, le couvre-feu repoussé à 19 heures ne change rien du tout car je dois être chez moi à 18 heures. Ce que je ne comprends pas, c’est que l’on nous a répété que le Grand Est était une région rouge qu’il fallait confiner, pourtant aucune des mesures prises ne nous concerne. Je trouve ça contradictoire et illogique.




Sofia , 14 ans, collégienne, Metz. Personnellement, je pense que le couvre-feu un peu plus tardif va améliorer certaines choses. Mais bon, les vagues d’affluence qu’il y avait juste avant 18 heures seront toujours là, on a juste décalé le problème. Dans mon établissement, on est tous face aux autres donc je pense qu’il faut encore s’adapter. Si je comprends l’utilité du confinement local, j’ai du mal à identifier l’intérêt du couvre-feu.




Mattéo Savini, 23 ans, étudiant éducateur spécialisé, Metz. Je trouve ça un peu bizarre, car avant, 18 heures c’était le moment où la Covid pouvait circuler le plus. Maintenant, avec le décalage horaire on gagne une heure comme s’il n’y avait plus aucun risque. À part ça, je pense que localiser les mesures selon les départements les plus touchés est une bonne chose : le danger représenté par le virus n’est pas le même partout.







Photographie d’illustration : Facebook, Ville de Metz.

Recommended Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous contacter

Envoyez-nous un message !

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search