Carrefour Radio du 18 juin 2020 : déconfinement, racisme et karaoké

 In Carrefour, Donne ta voix

Après plus de trois mois de confinement et d’absence de Carrefour Radio, Hassan Taher, Anderson, Karima, Dzenna, Allassane, Moussa, Moussa Junior, Amina et les autres se retrouvent de nouveau autour du studio de radio. Ce soir, ils ont plein de choses à vous raconter.

Pendant trois mois, ils sont restés dans ce lieu d’hébergement collectif qu’est l’Association Carrefour. Si le lieu est spacieux et dispose d’un grand jardin, ils sont parfois jusqu’à quatre par chambre. Qu’ils soient Africains, Bengali, Français, majeurs, mineurs scolarisés ou stagiaires, ils n’ont pas vécus le confinement de la même façon. Pour certains, le cumul confinement+ramadan a été un « enfer » « pire qu’une prison« , pour d’autres, ce temps « à ne rien faire » est l’occasion d’une remise en question de leur mode de vie et de leur avenir. Pour certains, l’école leur à même manqué.

« Le coronavirus ne fait pas de distinction entre les noirs et les blancs »,

« Que pensez-vous de la mort de George Floyd? », et de « l’histoire avec Adama Traoré », cette fois-ci le sujet n’est pas proposé par les animateurs et éducateurs de Carrefour Radio. Le sujet est proposé par Anderson qui estime que c’est « important d’en parler pour que tous les racistes qui écoutent la radio comprennent ». L’affaire George Floyd, pour certain, c’est la goutte d’eau. De l’esclavage aux violences policières en passant par la décolonisation, si certains déplorent que ce soit toujours la « communauté africaine » qui soit en ligne de mire, d’autres estiment que l’heure est venue que « l’afrique s’émancipe ». Le sujet est délicat, passionné et passionnant. Quelles que soient les imprecisions des arguments ou des faits rapportées, les jeunes parlent à coeur ouvert. Pour eux, la justice est « trop longue » ou ne fait « pas son travail » voire « protège toujours les mêmes« .

S’ils avaient une chose à changer dans le monde après ce confinement, les réponses sont complémentaires : « plus de racisme« , « changer le coeur des gens » pour plus de « liberté, égalité, fraternité » parce qu’après tout « c’est quand même la dévise de la France ».

Fake ou pas Fake telle est la question ?

L’information qu’ils consomment vient des « réseaux » : Snapchat, Instagram, Twitter et Facebook en ligne de mire, qu’ont-ils vu passer comme info ou infox sur le coronavirus. C’est l’occasion d’un petit jeu mais également d’un échange sur les Fake News et sur la crédibilité des infos qu’ils ont peut-être vu passer.

Musique et chanson comme exutoire : Karima, Anderson et Hasan Taher se lâchent au micro

Parfois ce sont des chansons récurrentes, comme cette chanson d’Hasan Taher chantée à tue-tête par d’autres jeunes dans les chambres de Carrefour, pour Anderson c’est l’occasion de lâcher des freestyle, pour Karima c’est peut-être une vocation. Ci-dessous, leurs trois interpétations.

Retrouvez l’intégralité de l’émission dans les conditions du direct ci-dessous :

Recommended Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous contacter

Envoyez-nous un message !

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search