Les échecs, un sport (pas) comme les autres

 In Divertissements, Sport, Vie étudiante/université

Votre cerveau. C’est tout ce dont vous avez besoin pour participer à un championnat d’échecs. Stratégie, réflexion, concentration et effort cognitif ne manqueront pas à l’appel. Revenons sur un événement qui a eu lieu ce week-end : le Championnat de France Universitaire (CFU) d’Echecs !

Cette compétition s’est déroulée les 8 et 9 février dans les Grands Salons de l’Hôtel de Ville de Nancy à la Place Stanislas. Organisé par la Ligue du Grand-Est du Sport Universitaire de Nancy-Metz et le club Vandoeuvre échecs, le championnat comportait cette année quatre-vingt treize participants, dont cinq lorrains. La majorité des participants étaient des hommes pour seulement dix femmes.

Fy ANTENAINA RAKOTOMAHARO et Estée AUBERT ont terminé champion et championne de France universitaire du jeu d’échecs 2020. Strasbourg décroche le titre par équipes, avec en deuxième position l’Université de Corse et en troisième position l’Université de Lorraine.

Quels sont les enjeux de ce championnat ?

Ce championnat n’a pas seulement la vocation de promouvoir les échecs auprès des publics universitaire et scolaire, mais il a également pour but de développer le sport de compétition dans l’enseignement supérieur. Le plus, c’est que cette manifestation était positionnée développement durable et a permis de rassembler de nombreuses organisations locales. Voici ce que dit Jean-François STRZYKALA, directeur régional à la Ligue Grand-Est du Sport Universitaire :

Comment se déroule un championnat d’échecs ?

Contrairement aux autres sports, un championnat d’échecs est mixte, les joueurs peuvent s’affronter entre eux quel que soit le niveau. Au fur et à mesure des rondes, les affrontements se font par niveaux. Chaque ronde comporte quatre parties qui se sont déroulées sur des échiquiers connectés, ce qui permettait de suivre la partie en direct sur un écran. Un ordinateur se chargeait de faire les appareillements. Si l’un des joueurs perd une partie, il n’est pas éliminé. Dans ce championnat, deux prix étaient décernés : prix féminin et prix masculin. Ce qui faisait la particularité de l’organisation c’était les arbitres. Ils jouent le rôle de « régulateur » et non « d’acteur ».

Anastasia SAVINA, maître international d’échecs et entraîneur au club Vandoeuvre échecs, était l’un des arbitres présent lors de ce championnat. Voici ce qu’elle dit à propos des règles et de l’arbitrage :

Les avantages de la pratique des échecs

Hormis le fait que toute pratique sportive mène à des rencontres, des partages, permet de construire des relations humaines, la pratique des échecs est aussi connue pour avoir des effets positifs sur le cerveau, la mémoire, la concentration, l’imagination. Cette pratique est tout aussi bénéfique pour les enfants que pour les adultes. Voici ce qu’en dit Anastasia SAVINA :

Ecoutez également ce qu’en dit Christophe PHILIPPE, responsable du club Vandoeuvre échecs et co-organisateur du championnat :

Fabien KAJGANIC, étudiant en M1 Préparation physique et mentale en STAPS, licencié FFSU ainsi que joueur de basket au SLUC Nancy et en 3×3 universitaire, termine 12ème du tournoi et 1er lorrain, nous a également donné son avis concernant les bienfaits des échecs. Ecoutez ces propos :

Les mesures « anti-dopage »

Dans une pratique sportive qui nécessite des efforts physiques, certains sportifs ne se privent pas de consommer des substances illicites ou autres pour surmonter ces efforts. Or, pour les échephiles, interdiction d’utiliser son téléphone durant la compétition ! Christophe PHILIPPE nous explique tout :

L’arbitre, Anastasia SAVINA s’est également penchée sur le sujet :

Une « bataille de cerveaux » avant tout

Fy ANTENAINA RAKOTOMAHARO, échéphile semi-professionnel, nous a confié son ressenti suite à la cérémonie de récompenses qui a clôturé le championnat. Ecoutez sa réaction :

Mais notamment le lorrain, Fabien KAJGANIC. Pour lui, les échecs permettent de mettre tout le monde sur le même « pied d’égalité ». Voici ce qu’il en dit :

D’ailleurs, pour ceux qui ont encore des doutes, envie, mais peur de se lancer, Fabien K. ainsi que Christophe P. vous diront qu’il faut sauter sur l’occasion et que l’apprentissage se fera rapidement. Ecoutez leurs conseils :

Fabien KAJGANIC
Christophe PHILIPPE

Pour les étudiants qui souhaitent obtenir une licence de sport universitaire, qui vous permettra de pratiquer plus de 40 sports, vous trouverez toutes les informations nécessaires ici : www.sport-u-grandest.com

Recent Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous contacter

Envoyez-nous un message !

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search