[MUNICIPALES 2020 – Metz] : La candidate du Rassemblement National Françoise Grolet s’exprime sur les questions de transport et de logement chez les étudiants

 In Municipales 2020, Politique et Société, Vie étudiante/université
A UN PEU PLUS D’UN MOIS DU DÉBUT DES ÉLECTIONS MUNICIPALES 2020 (QUI SE TIENDRONT LES 15 ET 22 MARS PROCHAIN) LES DIFFÉRENTS CANDIDATS EXPOSENT LEURS PROGRAMMES AU MICRO DE RADIO CAMPUS LORRAINE. MARDI 11 FÉVRIER, FRANÇOISE GROLET, TÊTE DE LISTE DE “POUR METZ” (INVESTIE PAR LE RASSEMBLEMENT NATIONAL), SOUHAITAIT DÉVELOPPER L’ATTRACTIVITÉ DES CAMPUS MESSINS.

  Pour Françoise GROLET, le constat est sans appel : la fusion réalisée en 2012 entre les Universités de Metz et de Nancy – devenue l’Université de Lorraine – apporte un bilan loin d’être positif, au-delà des inégalités de formation entre les deux principales villes. Cependant, il faut selon elle se concentrer sur l’attractivité des campus, que ce soit en ce qui concerne la formation, mais aussi la mobilité étudiante, qui passe notamment par les politiques de stationnement mais aussi le transport.

Université de Lorraine ou autonomie des campus messins ?

  Comme de nombreux candidats, la candidate évoque la nécessité d’un certain rééquilibrage au sein de l’Université de Lorraine, mais Françoise GROLET souhaite promouvoir l’autonomie des universités comme c’est déjà le cas dans de nombreuses autres villes Françaises.

  Et justement, développer l’autonomie des universités en rééquilibrant les formations sur les différents campus de Nancy et Metz (mais aussi ceux de la Moselle : Forbach, Sarreguemines, Thionville/Yutz, …) permettra à tous les étudiants d’accéder aux études qu’ils souhaitent réaliser sans avoir une contrainte de trajet et / ou de logement. 

  Selon l’aspirant maire, Pierre MUTZENHARDT (Président de l’Université de Lorraine) “mettrait quasiment le couteau sous la gorge” à la ville de Metz qui aurait beaucoup à perdre si Metz s’écartait de l’Université de Lorraine. Toujours selon la candidate, Pierre MUTZENHARDT laisserait penser sur la gestion de l’Université de Lorraine que “C’est moi ou le chaos”.

Accès unique à l’île du Saulcy pour les personnels et étudiants

  Pour l’aspirante maire, il faut répondre aux problématiques de stationnement mais aussi de transport qui se posent régulièrement sur l’île du Saulcy.

  En effet, Françoise GROLET constate une importante circulation au sein du campus du Saulcy, mais cela n’est pas forcément dû à un nombre trop d’importants d’étudiants : de nombreux messins viennent se garer sur l’île afin de trouver une place de parking gratuite.

  Il faut savoir valoriser cet espace qui a de nombreux atouts énormes.

  Il faut également garantir la sécurité du trafic sur le campus, que ce soit pour contrer le vandalisme, mais notamment pour tous les étudiants utilisant les pistes cyclables qui se dégradent suite à l’utilisation excessive de ces pistes par les automobilistes qui en profitent pour se garer n’importe où sur l’île.

  Enfin, pour répondre à toutes ces problématiques, Mme GROLET, propose de limiter l’accès à l’île du Saulcy, uniquement aux personnels et aux étudiants

  Pour permettre cette rénovation, la candidate évoque le Plan CAMPUS qui est un contrat invoquant l’état et la région, voté pour la période 2015/2020, qui devait en partie contribuer à la rénovation du Saulcy pour un budget d’une valeur de 10 millions d’euros qui n’ont pratiquement pas été “consommés” jusqu’à maintenant, hormis les rénovations de certains bâtiments.

  Pour conclure, GROLET, récapitule tout ce que le futur de Metz devra réaliser durant son mandat pour développer l’attractivité des campus messins.

*****

Les élections municipales 2020 se tiendront le Dimanche 15 et 22 Mars 2020.

Recent Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous contacter

Envoyez-nous un message !

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search