Gratification à la hausse pour les stages en 2020

 In Politique et Société, Vie étudiante/université

Avant de faire le grand bond dans le monde du travail, nombreux sont les étudiants qui effectuent des stages en quête d’expérience professionnelle. L’Etat a donc mis en place depuis 2014 un système de gratification minimale pour permettre à ces stagiaires d’obtenir un salaire minimal obligatoire. En 2020, cette gratification augmente encore.

Des stages qui bien souvent ne sont pas payés à leur juste valeur par les entreprises. Pour répondre à cela, le gouvernement a installé une gratification minimale obligatoire qui évolue d’année en année. Une gratification qui permet de récompenser le travail effectué durant ces stages par l’étudiant. En 2019, le taux de gratification horaire s’élevait à 3,75€ de l’heure. Depuis le 1er janvier 2020, il est passé à 3,90€ soit 15 centimes de l’heure en plus. Pour comprendre cette augmentation, il faut aussi comprendre qui est concerné et comment cette gratification est calculée.

QUI EST CONCERNE ?

Cette gratification minimale obligatoire va ainsi concerner tous les élèves ou étudiants qui effectuent un stage dans le cadre d’une initiation, une formation initiale ou un complément de formation professionnelle initiale. Tous les étudiants qui effectuent stage de formation professionnelle et qui sont liés par un contrat de travail ne seront eux pas concerné par cette gratification (ils se verront appliquer d’autres règles). Pour y accéder il faut que la durée du stage de l’étudiant en question soit de 2 mois minimum de façon continue ou discontinue tant que ces 2 mois minimum sont effectués sur une année calendaire. Il faudra que ce soit 2 mois en présence effective.

COMMENT MARCHE LA GRATIFICATION ?

Le montant minimum de cette gratification va être calculé en fonction du plafond horaire de la Sécurité Sociale. Le montant minimum sera ainsi égal à 15% de ce plafond horaire. Pour faire plus simple, le stagiaire étudiant devra donc toucher 15% de la somme maximum d’un salarié en entreprise. Pour les organismes publics, ils devront verser exactement la somme égale au montant minimum légal de cette gratification et ne pourront pas verser plus. Tandis que pour les organismes privés, ils auront le choix de verser plus que la gratification minimale requise par la loi. L’entreprise paiera donc le stagiaire étudiant en fonction de ses heures effectuées et ce obligatoirement. Contrairement à avant 2014 où l’employeur avait le choix.

CE QUI VA CHANGER EN 2020

En 2019, le plafond horaire de la Sécurité Sociale était de 25€, c’est-à-dire que le stagiaire étudiant touchait 15% de cette somme par heure soit 3,75€. A partir du 1er janvier de cette année, le plafond horaire est passé à 26€, ce qui a entraîné une augmentation de la gratification horaire minimal de 15 centimes permettant au stagiaire de percevoir non plus 3,75€ mais 3,90€ par heure. Soit une augmentation par mois de 23€. Une augmentation donc non négligeable pour tous les étudiants du supérieur qui pour la plupart doivent gérer à côté leurs dépenses liées au logement, à la nourriture, aux transports et à la vie étudiante en général.

Recommended Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous contacter

Envoyez-nous un message !

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search