L’Histoire s’arrête là pour le Grand Nancy

 In Sport

C’était la fête du hand en Lorraine, la 1/2 finale de Coupe de France entre le Grand Nancy Métropole Handball (Proligue) et l’US Dunkerque (Starligue). Les petits poucets nancéiens auront tenté de renverser la hiérarchie.

Arriver ici était déjà historique pour Nancy, 1ere fois du club, et 2è club de seconde division a atteindre ce stade de la compétition ! Et la tâche s’annonçait compliqué pour rallier le dernier pallier : battre un club de Starligue, Dunkerque. Pour l’occasion, le GNMHB a emprunté le Palais des Sports Jean Weille pour ce grand évènement. Avec côté dunkerquois, la venue du Mosellan Baptiste Butto.

Et c’est Nancy qui avait ouvert les hostilités grâce à Steeven Bois. De l’autre, Ivezic avait fermé boutique dans ses cages. Les premières minutes sont équilibrées. Dunkerque butte sur la défense du GNMHB, surtout avec le retour depuis 3 matchs de Groff. Après 10′, les deux équipes sont à égalités (4-4).

L’accélération, puis la panne

Mais les nancéiens vont pousser avec leur première supériorité numérique pour prendre l’ascendant (8-6, 17′). Le club de Proligue est bien entré dans sa demie finale, profitant d’une grosse défense pour marquer dans le but vide par 2 fois. Cependant, Dunkerque ne s’avoue pas vaincu. Et quand arrive la première exclusion pour Nancy, les nordistes reviennent dans le match, et même plus …

Les 2 minutes prises par Yann Ducreux ont fait mal au club lorrain. Avec un rythme soutenu, la défense se laisse déborder et l’attaque reste muette pendant presque 8minutes, entre tirs loupés et les nombreuses pertes de balles – 11 en première période. Et même si Nancy trouve la faille, Dunkerque remet un coup d’accélérateur et place un 8-1 ravageur. A la pause, Nancy 9 – 14 Dunkerque.

Nancy dépassé

Le retour des vestiaires profite plutôt aux dunkerquois. Après un problème du tableau d’affichage, Dunkerque repart de l’avant. Après 10′, Nancy est surpassé défensivement et l’écart se creuse (12-19, 40′). La différence de niveau se perçoit au fil du match. La défense ne touche plus et l’attaque bloque sur un Bellahcene en chaleur.

Nancy n’y arrive plus. Malgré la rentrée de Florent Bonneau dans les buts, les nancéiens ne marquent plus, les tirs à côtés s’enchaînent. En voulant aller vite en attaque, Nancy se précipite et Dunkerque creuse l’écart, menant +10 à 10 minutes du terme (14-24, 50′).

Stéphane Plantin, le coach, pose son deuxième temps-mort pour trouver une nouvelle dynamique, mais l’écart est fait. Et si les nordistes font tourner, les lorrains veulent continuer à produire. Et même si Bonneau fait encore quelques exploits dans ses cages, l’écart était rédhibitoire depuis un moment.

La différence de niveau entre les deux formations s’est vue au fil du match. Dunkerque se qualifie logiquement en finale de la Coupe de France. Score final : 17-27.

De son côté Nancy aurait peut-être pu faire autre chose dans la rencontre avec un peu plus de réussite. Mais son parcours dans la compétition reste historique et à noter.

Réactions à venir et à retrouver demain dans Es-tu Sport (19h30).

Statistiques

Nancy :
Gardiens : Ivezic (5/25, 20%), Bonneau (2/8, 25%), Saint-Vorien (0/1, 0%)
Joueurs : Bonneau (1/1), Blanc (1/6), Vukicevic (2/7), Ogando (1/1, dont 1/1 à 7m), Groff (0/3), Feuchtmann (C) (0/1), Leyvigne (0/1), Bois (3/4), Ducreux (8/11 dont 1/3 à 7m), Fofana (1/2), Costa (0/2), Soltane, Siamatas (0/1), Martin.

Dunkerque :
Gardiens : Grams (3/6, 50%), Bellahcene (13/25, 52%)
Joueurs : Garain (2/4), Billant (1/2), Nagy (3/3), Taboada (1/1), Suholeznik, Pineiro (1/1), Thellier (0/2), Pelayo (12/14), Joli (1/1), Davyes (1/3), Langaro (0/4), Butto (5/5, dont 2/2 à 7m).

Recommended Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous contacter

Envoyez-nous un message !

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search