Metz s’impose dans la douleur contre la Berrichonne

 In Sport

Après le match morose samedi dernier à Auxerre, le FC Metz voulait continuer sa série de 11 matchs sans défaite. A domicile, la venue de la Berrichonne, club qui lutte pour le maintien, est l’occasion de repartir de l’avant et de valider quasiment la montée. 

Le match contre Auxerre devait servir de rappel : la montée n’est pas acquise. Mais à défaut de ne pas gagner, l’équipe ne perd pas, souligne Vincent Hognon en avant-match. 6 points d’avance sur Brest, 2è, 12 sur le Paris FC 3è, l’écart semble être fait à 7 matchs de la fin, Châteauroux doit permettre au grenat de garder leur avance. Mais les castelroussins ne sont pas à prendre à la légère malgré leur classement, c’était l’avertissement donné par le coach messin.

C’est devant 10 489 spectateurs et avec une composition de départ classique côté messin que le match commence – seul Maïga remplace Fofana par rapport à Auxerre. Et les messins ont assumé leur statut de leader dès le coup d’envoi. Ils ont confisqué la balle à Châteauroux, pressant leur adversaire dès la perte de balle. Ce qui a conduit à la première opportunité messine. Balliu récupère une mauvaise relance aux 30m, perce sur son côté droit et s’excentre pour tenter de lober le gardien, la balle passe au dessus (0-0, 5′).

Metz concrétise sa domination

Dans une première période où la défense de Metz est peu mise à contribution, il y aussi peu d’occasions offensive. La faute a des déchets techniques aux abords de la surface. Cependant la domination des Grenats va être récompensée. Sur un contre bien mené par Cohade et Boulaya, ce dernier centre côté droit au second poteau sur Diallo. L’attaquant messin contrôle et subit une faute de la défense adverse : pénalty ! Au moment de conclure, Habib Diallo ne tremble pas et d’une frappe croisée, ouvre le score pour le Football Club de Metz. (1-0, 30′)

Après ce but, Châteauroux répond très timidement avec sa première frappe du match par l’intermédiaire de Maxime Barthelme, largement au-dessus. Metz commence a géré un peu le rythme du match. Et c’est eux qui décident quand accélérer. Comme sur cette ouverture de Cohade pour Boulaya à gauche. L’algérien remise pour Delaine qui efface son vis-à-vis d’une feinte de corps avant de centrer du pied droit. Le ballon traverse toute la défense et Diallo surgit au second poteau pour convertir l’offrande d’un plat du pied (2-0, 39′). Le numéro 20 messin vient de marquer son 22è but de la saison en championnat.

La période se termine sur le même schéma qu’au début, les deux équipes retournent au vestiaire avec l’avantage pour les grenats. Mi-temps : 2-0.

Une seconde période plus animée

Alors qu’on pensait le match maîtrisé pour Metz, Châteauroux revient des vestiaires avec d’autres ambitions. Subissant jusqu’ici le contrôle du jeu du leader, ils se procurent enfin de vraies occasions. D’abord par une belle action collective côté droit où la frappe finit juste à côté du poteau d’Alexandre Oukidja (50′). Mais surtout par ce contre rapide côté gauche où le portier messin sort une énorme parade avant que Delaine ne garde la cage inviolée (54′).

Les messins se sont faits peur, mais réagissent enfin. Sur une attaque côté gauche, Boulaya combine avec Diallo à l’entrée de la surface adverse. Double une-deux entre eux deux, avant de centrer sur Nguette. Le sénégalais tente de déborder son adversaire mais sa frappe est déviée en corner (2-0, 57′).

Metz est vraiment revenu des vestiaires. Et avec les premiers changements (Nguette remplacé par Niane, 74′), les grenats remettent une pression offensive avec quelques contres. Mais le manque d’efficacité devant les buts empêchent Metz de prendre le large au score.

Dans une fin de rencontre plus animée et où les deux équipes jouent, ce qui devait arriver suite à l’inefficacité offensive, arriva. A la suite d’une perte de balle après une nouvelle percée de Boulaya à gauche, Châteauroux repart de l’avant, et sur une magnifique louche au dessus de la charnière messine, Diarra, entré en jeu, claque une superbe demie volée dans la lucarne d’Oukidja (2-1, 88′).

La fin de rencontre est tendue avec l’envie de la Berrichonne de ramener le point du nul. Les grenats poussent pour mettre le 3è, mais a toujours autant de déchets techniques. La pression est mise sur la défense messine dans les dernières minutes. Mais elle tient, et après 5 minutes de temps additionnel, le FC Metz s’impose 2-1 contre Châteauroux.

Une victoire étriquée alors que le club à la croix de Lorraine s’était rendu facile et aurait pu se le laisser tranquille. Les messins restent leader avec 6 points d’avance sur Brest qui a gagné 3-2 à Nancy. Prochain match au Gazélec d’Ajaccio.

Réactions d’après match

Vincent Hognon, Coach FC Metz : « On sait que toutes les victoires sont difficiles à obtenir. Encore plus sur la fin de saison, encore plus les dernières pour se rapprocher de l’objectif. On a pu s’en rendre compte ce soir sur la 2è mi-temps. Offensivement on a vu de bonnes choses, surtout en 1è période. En 2nd, il a fallu souffrir, ça reste une victoire logique malgré tout. Évidemment on aurait aimé marquer plus, et même se créer plus d’occasions, mais Châteauroux aussi a eu des occasions non concrétisées. Et c’est important l’efficacité et nous on a de la marge. »

Farid Boulaya, Attaquant FC Metz : « On a fait une bonne 1ère mi-temps, après on a un peu plus souffert en seconde. C’est peut-être un peu dû au fait qu’on menait 2-0. On s’est un petit peu relâché, mais l’essentiel est là on a ces 3 points. On a continué d’essayer d’attaquer, mais on a eu une moins bonne maîtrise dans cette 2è période. »

Habib Maïga, Milieu FC Metz : « Le plus important c’est les 3 points, bien joué ou mal joué. Je crois qu’on a plutôt bien joué, on a eu des moments où on a été en difficulté. On s’attendait à une équipe de Châteauroux solide. Quand on a fait des vidéos, on a vu de bons joueurs, mais c’était à nous de faire le taf’ (sic). L’avantage d’entrée de jeu, je pense, a un peu sonné l’équipe de Châteauroux en fin de 1ère mi-temps. Ils ont poussé en seconde, mais il y avait un bon bloc et on a été solide malgré le but.
La montée, c’est pas encore fait. Il faut rester concentré. Il faut pas perdre l’objectif de vue, continuer de travailler à l’entrainement. Et j’espère qu’on va finir la saison en beauté. »

Recommended Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous contacter

Envoyez-nous un message !

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search