#DryJanuary : un mois sans alcool !

 In Actualité générale

Après le mois sans tabac, place au mois sans alcool. Concept venu d’Angleterre, il séduit de plus en plus de Français sur les réseaux sociaux après les fêtes de fin d’années. Explications.

Champagne, vin, bière, digestif : dites adieu à toutes ces liqueurs dont vous avez peut-être un peu trop abusé durant les fêtes de fin d’années. Le mois de janvier sera votre mois de cure et de repos pour votre foie grâce à ce nouveau challenge britannique.

Dry January : késako ?

On l’appelle « mois sec » – « mois sans alcool » ou encore « dry january » si on veut se la jouer bilingue. Les anglais, fervents supporters des nouveaux challenges, semblent avoir réussi à convaincre les Français. L’idée est simple : enchainer 31 jours sans boire une goutte d’alcool. Next les apéros à la sortie du travail, le verre de vin en dégustant une bonne viande saignante ou encore le binge drinking durant les soirées étudiantes. Une étude britannique menée en janvier 2018 sur 800 participants atteste de l’efficacité de ce challenge.

Une tendance sur les réseaux sociaux

Lancé sur les réseaux sociaux, le « mois sec » si l’on traduit littéralement le concept, fait le buzz, et ce, depuis quelques années déjà. Au travers de tweets, de publications Instagram et autres statuts, ils s’encouragent, se motivent et partagent leurs quotidiens sobres, le tout via le #DryJanuary2019.

Tweet sur le Dry January – Photo : @french_klo

S’abstenir et savourer

Ce n’est plus un secret, les effets de l’alcool sur le corps sont non négligeables. Surpoids, alcoolisme, problèmes cardio-vasculaires sont courant chez les sujets qui boivent régulièrement. S’abstenir de ces liquides pendant un mois apporte de nombreux bienfaits à court et à long terme. L’idée d’avoir un objectif à tenir permet en cas de succès de ressentir un sentiment d’accomplissement. Au-delà de l’aspect psychologie, tout le corps tire des bénéfices de ce mois d’abstraite. En effet : perte de poids, réduction de la graisse au foie et sommeil de meilleur qualité sont à la clé. Financièrement, ce challenge permet également de réaliser des économies.

Les effets de cette cure ne sont pas seulement présents pendant le mois. Durant tout le reste de l’année, les participants en ressentent les changements. Ces athlètes de la non-boisson alcoolisée pendant 31 jours disent avoir réduit leur consommation d’alcool durant le reste de l’année.

Malgré les 10 premiers jours de janvier passés, il n’est pas trop tard pour commencer ce challenge et le réitérer durant le reste de l’année.

Et vous ? Pourriez-vous passer tout un mois sans boire d’alcool ?

Recommended Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous contacter

Envoyez-nous un message !

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search