La Syrie et la révolution après sept ans

 In Actualité générale

Il y a quelques jours la révolution syrienne est entrée dans sa 8éme année et le pays est encore baigné de sang, sept années vécues par les Syriens entre le meurtre et la torture, des manières qui sont devenues les plus laides de l’histoire de l’humanité.

Pendant ces sept années, il y a eu plus de sept cents milles tués, deux cents milles détenus, six cents milles assiégés, huit millions de réfugiés. Mais une question se pose encore : où sont les organisations de défense des droits de l’homme ?

La non-poursuite des criminels de guerre les encourage à continuer

Il est certain que la complicité du conseil de sécurité des nations unies et des grandes puissances face aux évènements sur le terrain et leur quête non-déclaré pour tuer la révolution sont les raisons les plus importantes qui ont conduit à ce que la Syrie vit aujourd’hui. Personne ne nie avoir donné le feu vert au régime syrien pour poursuivre ses opérations brutales contre ses opposants.
Combien de fois avons-nous entendu dans les déclarations internationales qu’il n’y aura pas de place pour Bachar AL Assad dans l’avenir de la Syrie, et combien de fois avons-nous entendu la nécessité à ce qu’il démissionne ? En réponse à cela, il commet de nouveaux massacres perpétuant son penchant criminel.
Néanmoins, la négociation afin de permettre des trêves et l’accès aux aides humanitaires est devenue une priorité absolue lors des discutions internationales pour résoudre la crise en Syrie.
Sept ans de guerre, de destructions et de souffrances dans tout le pays et pas de véritable vainqueur sauf la communauté internationale et aucun perdant sauf le peuple syrien, et le vrai coupable est libre et fait ce dont il a envie. Tout cela dans une situation plus rassurante que jamais, car la communauté internationale et le Conseil de sécurité tourne le dos aux opérations barbares qu’il commet.

L’intervention externe intensifie le problème

Ce qui se passe en Syrie est difficile à imaginer. L’ancien paysage syrien est complètement différent de la situation actuelle et cela est une honte pour l’humanité, surtout avec la participation de la Russie dans des opérations militaires aux côtés du régime syrien.

Les révolutions réussissent selon la conviction de leurs peuples

Il est illusoire de pouvoir penser que le régime peut sortir vainqueur de ce conflit, atteignant son but ultime de reprendre le contrôle de chaque centimètre de la Syrie, même si toute l’humanité s’engagerait à ses côtés, car les révolutions gardent toujours un souffle éternel.
Dernier point, mais pas des moindres, l’échec de la communauté internationale à faire face aux événements syriens et la brutalité du régime sont les principales raisons qui ont le plus d’impact sur la poursuite et le triomphe de la révolution syrienne. Nous disons cela avec conviction que le régime syrien est une dictature et qu’il est actuellement impossible que Bachar Al-Assad continue de gouverner et d’être accepté par le peuple syriens si la décision revenait à la population.
Il est à noter que la révolution syrienne n’est pas une guerre civile comme la plupart le croit, mais l’une des révolutions du printemps arabe, qui a commencé le 18 mars 2011 avec des manifestations pacifiques dans toute la Syrie, où les manifestants exigeaient seulement la liberté.

Ecrit par Abdullah Alhariri
Recommended Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous contacter

Envoyez-nous un message !

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search