IEL, neutre oui, mais pas pour tous

 In Politique et Société

Fin octobre le dictionnaire Le Petit Robert fait entrer dans ses pages numériques le pronom neutre IEL. Ce pronom crée la polémique au sein de la droite notamment, mais en quoi ce pronom pose t’il problème ?

Le neutre pour qui?

Le pronom IEL apparait au début des années 2010 au sein de la communauté LGBTQ+.

Pronom personnel sujet de la troisième personne du singulier et du pluriel, employé pour évoquer une personne quel que soit son genre

iel – Définitions, synonymes, conjugaison, exemples | Dico en ligne Le Robert

IEL n’est pas massivement utilisé mais celui-ci est en pleine expansion.
Le français est une langue vivante très marquée par les genres ; féminin masculin, contrairement à l’anglais par exemple. Ne pas se reconnaitre ni dans le masculin ni dans le féminin ne date pas d’hier et cet état « d’entre deux » est important à définir pour les personnes concernés.

Le but du dictionnaire

Tout dictionnaire à un but descriptif. Ce n’est pas lui qui dit « Comment on parle ? », mais il explique les mots que nous utilisons, qu’ils soient quotidien ou non.

Les lexicographes travaillant sur le site du Robert ont remarqué que des utilisateurs recherchaient ces trois lettres dans la barre de recherche, signe, selon eux, qu’il est nécessaire d’y apporter une définition.

Jean-Michel Blanquer ministre de l’éducation nationale qualifie « d’inventivité » ce pronom au micro de LCI. Or, cette nouvelle définition informe les usagers s’ils ne comprennent pas ce mot au cours d’une lecture, ou d’un dialogue.

Discordes en politique

Au sein du gouvernement, Elisabeth Moreno, ministre chargé de l’égalité entre les femmes et les hommes sur France info à un avis tout autre. Elle se penche davantage sur le ressenti des individus et à leur expérience plutôt qu’à la théorie.

Ce qu’attaque Jean Michel Blanquer ou encore François Jolivet (député LaREM) c’est la Culture Woke.
Que l’on soit d’accord avec ce « mouvement culturel » ou non il est important de rappeler que derrière ce petit mot de trois lettres se trouvent des individus qui ne souhaitent pas être assignés aux genres masculin ou féminin, pour des raisons qui leur ai propre.

Marie-Hélène Drivaut directrice éditoriale du Petit Robert dit au micro de Médiapart : « Elle n’est peut-être pas idéale, elle pose un certain nombre de problèmes, elle en résout d’autres on verra à l’épreuve du temps comment ils s’en sortent » (en parlant de la solution des pronoms neutre).

Polémique du pronom « Iel », la directrice du Petit Robert répond – YouTube

L’évolution de la langue

Intégrer des mots qui qualifient des souffrances comme « féminicide » « grossophobie » ou autre, le Robert l’a toujours fait. Que ces mots aient un usage militant ou non ils sont importants pour beaucoup, afin de désigner leurs expériences.

A la question comment on accorde les verbes suivis de IEL, c’est peut-être en pratiquant le neutre avec des personnes concernées que les linguistes auront des réponses.

Bien sûr, on peut ne pas comprendre ces personnes qui s’identifient au neutre, mais accepter et entendre ces personnes ayant un vécu différent du nôtre est, peut-être une solution à cette discorde.

Le français est une langue qui a toujours évolué, en l’occurrence ne serait-ce pas ceux qui parlent la langue qui définirait l’avenir de celle-ci ?

Pour retrouver l’avis des étudiants du saulcy, ci-joint un micro-trottoir réaliser mercredi 24 novembre.

Recommended Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous contacter

Envoyez-nous un message !

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search