Convaincre en 180 secondes : défi relevé !

 In Non classé, Vie étudiante/université

La finale régionale de « Ma Thèse en 180 secondes » pour la Lorraine s’est déroulée le 12 mars 2020 au Campus Lettres et Sciences Humaines de Nancy. Dans une atmosphère particulière, à huis-clos pour cause de coronavirus, les 11 doctorants francophones devaient convaincre le « public » non présent physiquement ainsi que les membres du jury.

1h30 avant le début de la finale régionale, nous avons pu échanger avec 4 des 11 candidats dans les loges. Ces jeunes chercheurs nous ont fait part de leur engouement, leurs peurs, leur pressentiments. Événement national qui a lieu tous les ans, « MT180 » invite les jeunes chercheurs tout juste diplômés à présenter leur thèse, de manière claire et concise en temps donné : 3 minutes. Non seulement ils sont sous la contrainte du temps, mais également de la compréhension de leur thèse. Leur challenge est celui d’arriver à faire comprendre leur thèse à un public non-initié, inexpérimenté, différent et curieux. Les candidats sont amenés à présenter des sujets variés, qui reflètent la « pluridisciplinarité de la recherche en sciences exactes, humaines et sociales. »

En effet, ces petites secondes doivent reposer sur des critères bien particuliers. Catherine Flauder, chargée de projets de Culture Scientifique et Technique à l’Université de Lorraine, s’exprime sur l’organisation et le déroulement de cet événement national. Elle aborde de manière plus poussée les critères de sélection ainsi que les phases de préparation.

Quels sont ces critères de sélection ?

Les critères de sélection constituent le fondement d’un jugement de la part du public et du jury. Voici les 4 critères principaux :

  • Talent d’orateur : la façon dont les candidats vont parler, s’exprimer, faire passer le message ;
  • Médiation du sujet : pour que les candidats soient compris de tous ;
  • Structure de l’exposé : capacité à structurer la thèse durant les 180 secondes ;
  • Coup de cœur : ne s’explique pas !

Les candidats ont eu une phase de préparation au préalable. Inscrits à une journée de formation avec des médiateurs de culture scientifique et des personnes de théâtre, ils ont pu apprendre à vulgariser le contenu de leur thèse et avoir des clés pour se positionner dans l’espace, sur scène.

Pour quel public ?

Ce qui fait la particularité de cet événement, c’est qu’un grand nombre de personnes y ont accès. En effet, depuis 3 ans, pour ouvrir à un plus large public, l’événement est interprété en LSF (langue des signes française). De plus, des médiateurs interagissent en direct sur différents réseaux sociaux avec le hashtag #MT180. Rappelons que l’événement s’est tenu à huit clos pour cause d’épidémie, ce qui constitue un frein pour les candidats ainsi que pour le public qui souhaite y participer.
Aussi, les lycéens ont pu assister aux épreuves sans se déplacer, grâce à la diffusion en streaming. Ils ont suivi les candidats et ont pu voter, depuis leur lycée uniquement.

Voici les 5 candidats qui se sont exprimés sur leur thèse, leurs craintes et motivations :

  • Aurélia Denner : chercheuse au Laboratoire Réactions et Génie des Procédés – LRGP – Université de Lorraine, CNRS

  • Mélanie Robert : chercheuse au Centre Européen de Recherche en Économie Financière et Gestion des Entreprises – CEREFIGE – Université de Lorraine

  • Nicolas Furnon : chercheur au Laboratoire lorrain de recherche en informatique et ses applications – LORIA – CNRS, Inria, Université de Lorraine

  • Mélanie De Vos : chercheuse à l’Institut Jean Lamour – IJL – Université de Lorraine, CNRS

  • Mélodie Peltier-Henry : chercheuse à l’Institut François Gény – IFG – Université de Lorraine

Et après ?

Les 1ers prix du jury et prix du public sélectionnés lors de la finale de l’Université de Lorraine se présenteront à la demi-finale nationale (pré-sélections nationales) les 2, 3 et 4 avril 2020 à Paris. La finale nationale se déroulera le 6 juin à Reims et la finale internationale à Paris en septembre.

Qui sont les vainqueurs/qualifiés ?

Le président de l’Université de Lorraine et les membres du jury ont remis plusieurs prix à l’issue des délibérations. Voici le palmarès de cette année :

  • 1er PRIX DU JURY & PRIX DU PUBLIC
    Aurélia Denner, doctorante au LRGP
  • 2e PRIX DU JURY
    Nicolas Furnon, doctorant au Loria
  • 3e PRIX DU JURY
    Joëlle Rosenbaum, doctorante au DevAH
  • PRIX DES LYCÉENS
    Mélodie Peltier-Henry, doctorante à l’Institut François Gény

Vous pouvez écouter l’intégralité de l’émission juste ici :

Recommended Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous contacter

Envoyez-nous un message !

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search