« Université ouverte » : nouvelle manière d’exprimer sa colère

 In Vie étudiante/université

Cette journée qui s’est déroulée simultanément au campus Lettres et Sciences serait une nouvelle manière de manifester autour de débats interactifs entre étudiants et professeurs.

« On arrête tout, on réfléchit, on s’organise ». C’est la devise suivie tout au long de cette journée. Personnels, professeurs et étudiants se sont mobilisés pour cette journée « Université Ouverte » avec des débats, des conférences, des projections etc. C’était l’occasion de réduire la distance entre étudiants et professeurs et de se rapprocher mutuellement pour ouvrir un débat, mais aussi de discuter de réformes politiques et d’avenir.

De ce fait, cette journée qui a servi de « réponse » à l’appel de l’Assemblée générale a permis d’évoquer le sujet des études, du travail et des retraites. Tout un programme était à traiter, allant de la question de la loi de programmation pluriannuelle de la recherche (LPPR) à la projection de films.

Bruno SCHERRER, chercheur à l’institut INRIA, s’est exprimé sur cette journée. Voici ce qu’il en dit :

Carré rouge : symbole contre la précarisation

A l’issue de cette journée, des étudiants de la Faculté de Sciences ont mis en place un moyen pour ne pas être « carrément dans le rouge » en lien à la précarisation induite par les diverses réformes actuelles qui touchent tout autant les jeunes comme les retraités.

Voici la réaction d’un étudiant :

On retrouvera le même principe de cette journée le jeudi 5 mars prochain, sous forme de « Journée Morte » cette fois-ci. N’hésitez pas à venir y participer si vous souhaitez interagir avec le personnel universitaire !

Recommended Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous contacter

Envoyez-nous un message !

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search