[MUNICIPALES 2020 – NANCY] : les préoccupations et solutions du maire sortant Laurent Hénart concernant le volet de la vie nocturne étudiante

 In Municipales 2020, Vie étudiante/université

Ce mercredi, s’est confié le candidat de Nancy Positive, Laurent Hénart, sur la vie nocturne des étudiants, des conséquences liées au tapage et des dispositifs qui seront mis en place pour assurer le bien-être de tous.

C’est un sujet qui en intéresse plus d’un, étudiants et/ou habitants du centre-ville de Nancy. Comme nous le savons tous, il est indispensable pour les étudiants de souffler après une journée intensive de cours ou après une longue et interminable semaine de partiels. Comment dans ce cas, concilier la demande de tranquillité des habitants et les réjouissances des étudiants ? Le maire nous dit tout :

Il faudrait alors voir le bon côté des choses, la vie nocturne représente une grosse partie du chiffre d’affaires des commerçants. De ce fait, les professionnels de la nuit mettent des moyens en place avec les agents qu’ils recrutent.

Mais encore, il y a une concertation régulière entre la mairie et ces professionnels. La vie festive fait tout de même partie des atouts de Nancy : « les gens qui viennent à Nancy disent que c’est une ville animée. Le centre-ville vie le jour et la nuit à Nancy ».

Moins de bruit pour plus de terrasses chauffées ?

« Ce n’est pas l’urgence du moment ». Hénart nous explique que la question sera traitée et qu’il faudra prévoir un temps d’échange avec les entrepreneurs, les commerçants, les artisans, les professionnels pour trouver des solutions intelligentes et bénéfiques à tous. D’un autre côté, il faut se demander si cette installation est écologique et rentable.

Recommended Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous contacter

Envoyez-nous un message !

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search