FAC DE LETTRES : CE QU’IL FAUT RETENIR DE L’AG DU 13 FÉVRIER

 In Actualité générale

Une assemblée générale a eu lieu ce mercredi 13 février à 12h00 au campus de la Faculté de Lettres. Près de 250 personnes se sont mobilisées dans l’amphithéâtre K02 pour débattre sur la hausse des frais d’inscription pour les étudiants extra-communautaires.

L’Unef Lorraine avait créé un événement Facebook afin de rassembler le plus de monde possible pour l’occasion. Tous les étudiants pouvaient donc librement se rendre à cette AG. Romane Mayer s’est chargée de jouer le rôle de scribe ; elle avait pour mission de noter sur le grand tableau chaque proposition qui était faite pendant l’AG.

Avant que les débats ne commencent, elle a rappelé les modalités de la loi « Bienvenue en France » et du décret à l’ordre du jour ; un décret contesté par la grande majorité des étudiants sur place. Romane Mayer a évoqué la position de Pierre Mutzenhardt concernant le texte de loi : le président de l’Université de Lorraine est contre la hausse des frais d’inscription pour les étudiants étrangers. Il a d’ailleurs envoyé un mail à tous les étudiants de l’université la semaine dernière ; un mail dans lequel il explique qu’il fera tout ce qui est en son pouvoir pour empêcher la mise en place de cette réforme et pour aider, quoi qu’il arrive, les étudiants extra-communautaires.

À noter que l’AG s’est déroulée dans le calme et le respect de chacun ce qui est assez rare pour être souligné. Tous les intervenants ont notamment été applaudis après leurs prises de paroles.

Appel à la mobilisation de tous les étudiants

Le comité de mobilisation des étudiants est implanté en salle A015. Ce local est considéré par la faculté et par les étudiants comme un foyer ouvert à tous. Certains ne s’y sentent pas à leur place et une pétition a même été lancée en ligne afin de dépolitiser la salle A015. Léo, étudiant en histoire et en sociologie a voulu mettre les choses au clair : « Venez en A015 pour nous aider à préparer les prochaines AG […] on a besoin d’apporter un peu de neutralité dans notre comité ».

Il est soutenu par Théo, étudiant en psychologie : « Ceux qui proposent des idées, venez en A015 […] on manque de monde […] il faut mettre en place vos idées ». Il propose à tous les participants à l’AG de suivre le comité de mobilisation sur les réseaux sociaux. Il évoquera également une alliance avec les gilets jaunes qui ne fera pas l’unanimité.

Une lycéenne a fait une intervention pour évoquer ses difficultés à faire passer le message auprès de ses camarades de classe : « C’est difficile de mobiliser les lycéens, ils ne sont pas intéressés ni concernés […] une réelle difficulté à faire passer des infos dans nos établissements, on a besoin de solution ».

Le manque de solution pour informer les étudiants (communautaires et extra-communautaires) sur la hausse des frais d’inscription pour les étudiants étrangers ; un propos qui reviendra souvent et qui résume assez bien cette AG. Comment mobiliser les étudiants s’ils ne sont pas (ou mal) informés ? Le comité de mobilisation des étudiants connaît des difficultés sur ce point pourtant essentiel. Néanmoins les participants de l’AG ont adopté le soutien à quelques mouvements contestataires dans les prochaines semaines. Pas sûr que l’intégralité des personnes ayant voté dans ce sens se mobilisent réellement.

Différentes mobilisations à venir

Parmi les participants, on comptait quelques représentants de syndicats (FO, FST, Unef etc…). Un des membres du comité de mobilisation de la FST a proposé de faire une manifestation entre étudiants et syndiqués ; sa proposition sera adoptée à la fin de l’AG. Une marche contestataire sera donc organisée le 27 février à Nancy et devrait passer par les différents campus de la ville (IUT Charlemagne, Artem etc…).

Théo, encore lui, propose à tous de se rendre dès demain devant la mairie pour « mettre en PLS une ministre macroniste ». En effet, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, pourrait se déplacer ce jeudi 14 février à Nancy selon les sources de cet intervenant. Sa proposition a également été adoptée. Théo a évoqué la possibilité d’effectuer une manifestation sauvage ; une idée qui n’a pas vraiment plu à Romane Mayer qui déconseille fortement aux étudiants étrangers de participer à ce genre de mouvement peu apprécié par les forces de l’ordre.

Une étudiante membre de l’Unef appelle à manifester contre la hausse des frais d’inscription pour les étudiants étrangers le 12 mars prochain. Lors du vote à la fin de l’AG, sa proposition de mobilisation et de manifestation sera adoptée – une convergence des luttes est à prévoir.

La marche pour le climat a également été évoquée. L’AG a voté en faveur d’une mobilisation le 15 mars prochain. Pour Yacine, étudiant en fac de droit, ce n’était pas le lieu ni le moment de parler du climat : « Je ne vois pas le rapport entre le climat et la hausse des frais ».

Résultats des votes

Même si quelques participants sont partis en cours de route, le vote a débuté à 13h40 :

– Soutien de la manifestation organisée avec la FST le 27 février : adopté
– Soutien de la manifestation devant la mairie le 14 février : adopté
– Soutien de la banalisation des cours du mercredi : adopté
– Soutien à la non-sélection en Lorraine : adopté
– Soutien à une mobilisation le 12 mars : adopté
– Soutien à une mobilisation en faveur de la marche pour le climat le 15 mars : adopté

Finalement, peu d’idées pour informer et pour aider concrètement les étudiants étrangers ont été proposées.

Antoine, doctorant en sociologie, veut faire de la salle J011 un point d’information pour les étudiants étrangers : « Il faut multiplier la prise de lieu dans le campus […] on pourrait prendre une salle du bâtiment J en plus de la A015 […] si l’université refuse on la prendra nous-même sans faire usage de la force ».

– Revendiquer la salle J011 : adopté

NB : Pas de vote concernant le blocus de la faculté (toujours pas de date prévue non plus). Pendant l’AG, le comité de mobilisation a évoqué un manque d’effectif et a demandé à ceux qui étaient contre le décret de rejoindre la lutte. Le comité veut concerner et informer un maximum d’étudiants afin de mobiliser plus de monde.

NB* : Personne n’a ouvertement soutenu le décret concernant la hausse des frais d’inscription pour les étudiants étrangers.

Recommended Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact Us

Envoyez-nous un message !

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search