Campus Brabois Santé : un nouveau lieu inauguré en grande pompe

 In Actualité générale

La grande nouveauté nancéienne de cette année du côté étudiant, c’est le déménagement des facs de pharma et dentaire sur le plateau de Brabois. Un projet de longue date qui vient enfin de se concrétiser avec des avantages et quelques couacs habituels de début de rentrée.

Dans le grand amphi 400, des politiques, des professeurs et seulement quelques étudiants sont dans la salle pour inaugurer ce nouveau campus, qui réunit désormais les 3 filières en un seul et même endroit. Intégré dans le cadre du plan Campus lancé par l’État, les travaux de ce lieu réunissant tous les étudiants de santé de Nancy ont été impulsés il y a 10 ans déjà. La fin des travaux est prévue pour fin 2019. Même si plusieurs chiffres sont avancés, le coût officiel de la restructuration du pôle Biologie-Santé a coûté selon l’Université de Lorraine 67 millions d’euros.
Pierre Mutzenhardt, président de l’Université de Lorraine, fait le bilan de ce nouveau projet, en expliquant notamment le nombre de personnes supplémentaires. Près de 2 000 étudiants ont rejoint le campus à la rentrée 2018, ainsi que 200 personnels. La fac de pharma et dentaire est maintenant regroupé en un seul site au lieu de 2, situés en centre-ville rue Lionnois et rue Lebrun. L’objectif principal de cette restructuration serait « d’activer les synergies entre les filières » selon l’université de Lorraine. Il admet bien volontiers les couacs pour les usagers, parfois déboussolés par ce nouvel endroit étudiant.

Raphaël Duval, doyen de la faculté de pharmacie parle du déménagement de son établissement. Il insiste sur les nouveaux moyens et équipements pour étudier dans ce nouvel endroit de « synergies » entre filières.

Clémence Didier, vice-présidente étudiante était présente à l’inauguration. Elle insiste sur l’installation des nouveaux étudiants de pharmacie et odontologie.

Mais des difficultés demeurent. Rencontre avec un étudiant de pharma présent à l’inauguration.

Tout le monde admet le manque de places de parking, en restaurant universitaire et de logements sur le secteur de Brabois. Pour apporter des solutions, nous avons interrogé le directeur du CROUS. Il prévoit notamment des Crous trucks et des restos U dans les locaux de Brabois. Il envisage également de construire 220 à 600 chambres sur le site. « Au-delà de 400 logements, il peut y avoir des risques de chambres vides car tout le monde ne veut pas habiter à Brabois » explique Jean-Marc Lambert.

Le maire de Vandoeuvre Stéphane Hablot insiste sur le renforcement de la ligne de tram en 2021, 2022 et 2023. En attendant, des bus sont mis en place par la métropole pour résoudre le problème des déplacements. La ligne 8 a une fréquence de 15 minutes entre les passages aux heures de pointe. Elle est également renforcée par la navette Brabois, qui effectue deux allers le matin et autant le soir. Du Vélodrome à Brabois, la ligne 512 a désormais 30 % de fréquentation en plus depuis la rentrée à Brabois.

Il déplore parfois le manque de dialogues entre les parties et insiste sur le besoin de proposer des services de vie et de loisirs aux étudiants sur sa commune.

Le campus renouvelé accueille désormais plus de 8 000 étudiants et environ 700 personnels. Un projet immobilier porté par l’entreprise privée Eiffage, partenaire de l’Université de lorraine. Le contrat a été signé pour une durée de 27 ans. Le campus accueillera 250 nouveaux diplômés de pharma tous les ans.

Recent Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact Us

Envoyez-nous un message !

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search