SQUAT ! : Jam session Graff et expositions dans la cité U Boudonville à Nancy

 In Sorties / Culture, Sur vos campus / Vie étudiante

La cité universitaire Boudonville de Nancy a été squattée par l’Association Atelier 33 les 19 et 20 mai. Le week-end SQUAT a été prolifique avec de nombreuses expositions, des performances et une Jam Session Graff !

 

L’association Atelier 33 a réuni 25 artistes exposants et performeurs ainsi qu’une douzaine d’artistes-graffeurs pour un SQUAT de la cité universitaire Boudonville à Nancy.

Ce week-end a été l’occasion de découvrir de nombreux artistes locaux et d’ailleurs aux influences multiples. De l’objet d’art à l’affiche provocante et sarcastique, de l’installation monumentale aux bijoux délicats, tant de supports et de styles artistiques présents !

Radio Campus Lorraine a couvert l’événement le samedi 19 mai avec une grande émission de 14h à 20h. L’émission a compris également des points journalistiques sur le championnat de France de Molky où se trouvaient trois bénévoles de Radio Campus Lorraine et sur le Saulcy Running Day à Metz. Et comme dit lors de l’émission, il ne faut pas avoir un bac+5 en art pour pouvoir apprécier une œuvre. C’est avant tout une affaire de sensibilité personnelle !

 

Une jam session Graff haute en couleur !

Les bombes d’Abys, d’Azer, de Ben Peno, de Bungle Ced, de Darme, d’Hyoeractivity, de Rodes, de Scaf, de Sowe, de Valer, de Xela et de Zike ont recouvert les murs de la cité U.

La JAM SESSION GRAFF a été l’occasion de voir en live la réalisation d’une œuvre, ici, de plusieurs graffitis, ce qui n’est pas commun. Pour SQUAT, ce n’est pas du vandalisme que font ces graffeurs. Ils sont invités par la cité U et le Crous pour réaliser une fresque sur deux des murs extérieurs de la cité U Boudonville. Pourtant, le vandalisme ou l’art de rue sont les racines des graffitis. Certains font ça pour dire quelque chose, d’autres pour laisser une trace de leur passage. Ce sont des messages laissés comme pour s’épancher ou épancher sa soif d’adrénaline et de poésie urbaine

Les promeneurs s’asseyent. Ils prennent le temps de regarder les choses se faire, de se rendre compte que pour réussir un graff, cela demande du temps et de la précision technique. Certains sont en solo, d’autres sont en collectif mais chacun a la place de s’exprimer avec ses couleurs et son style.

Atelier 33 envisage avec la résidence Crous Boudonville un mus qui se renouvellerait tel que Le Mur de la ville de Nancy, place Charles III.

 

Performances et poésie

Les quatre performances artistiques proposées ont transportées les spectateurs dans des univers très variés tout au long du week-end. On revient sur trois d’entre elles :

  • Compagnie Temporal en collaboration avec l’artiste Phillipe Faivre avec un mélange surprenant dedanse, de photographie, des matières et du violon en live : une danse comme un retour à la nature, à la terre mère et à la matrice.
  • Mirel & Cizek (Rogue Taxidermy) dans une performance longue durée : un couple d’artiste dont l’ambiance artistique est celle du cabinet de curiosité, habillés de façon étrange, se sont promenés de façon troublante en fixant les spectateurs…
  • Misa Hatsu, artiste & performeuse : une danse suivie d’une suspension dansée dont la poésie fut exacerbée par l’ambiance musicale choisie. C’est une première performance hybride pour la jeune artiste.
Recommended Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search