Les Campus bloqués de Nancy et Metz évacués par la police

 In Actualité générale, Sur vos campus / Vie étudiante

Attaché à la tenue des examens à la rentrée, précisant que sa responsabilité était engagée si un accident survenait pendant l’occupation et regrettant les dégradations des locaux occupés, Pierre Mutzenhardt -Président de l’université de Lorraine- a donné son feu vert ce matin pour une intervention policière en vue de la levée des blocages.

A Nancy, selon France 3, ce sont une cinquantaine de policiers qui sont intervenus à 6 h du matin ; pour déloger les vingt militants qui maintenaient la mobilisation pour les vacances. Une personne a par ailleurs été interpellée.

Selon la préfecture, « le président de l’université a formulé une demande de concours de la force publique auprès du préfet de Meurthe-et-Moselle, afin que les examens qui démarrent début mai puissent se tenir aux dates prévues. Cette opération d’évacuation a été menée par 50 fonctionnaires de la direction départementale de la sécurité publique et a concerné 19 personnes. Elle s’est achevée à 7 heures et s’est globalement déroulée dans le calme. Une personne a été interpellée pour rébellion et une autre a été conduite au poste de police pour vérification d’identité ». L’université de Lorraine a fait appel aux services d’une société de gardiennage pour s’assurer qu’aucune intrusion aura lieu dans les facultés avant la reprise des examens.

Le président de l’université de Lorraine avait plusieurs fois prévenu que si les négociations avec les « bloqueurs » n’aboutissaient pas, il n’aurait d’autre choix que d’envoyer les forces de l’ordre.

La décision de l’université de Lorraine repose également sur deux consultations électroniques pour lesquels les étudiants s’étaient massivement prononcés contre le blocage. Les comités de mobilisation de Nancy et Metz qui maintenaient le blocage avaient appelés au boycott de ces consultation estimant que les AG étaient souveraines.

Les étudiants contre-attaque :

A la suite de l’évacuation et de l’interpellation, le comité de mobilisation a appelé à une manifestation devant l’Hôtel de Police laquelle a regroupé une vingtaine de personnes. Ensuite les militants ont ensuite appelés les syndicats à les rejoindre devant le commissariat Lobau. Quelques jours avant l’évacuation, le comité de mobilisation avait organisé une AG inter-luttes à la faculté de lettre aujourd’hui à 18h ; elle aura finalement lieu devant l’hôtel de police de Nancy.

Passé 11h, les étudiants en luttes furent rejoint par les représentants syndicaux, dont la CGT et le FSU Snes sup, tous souhaitent exprimer leur soutient pour les étudiants.
En parallèle, un petit groupe d’étudiants se sont rendu à la présidence de l’université de Lorraine où se tenait une conférence de presse ; en espérant pouvoir se faire entendre et négocier avec le président de l’université.

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search