Journées Théâtre et Sciences : la rencontre de deux univers

 In Podcasts

Vendredi 26 janvier, Radio Campus Lorraine s’installait pour quelques heures à Lunéville, au départements QLIO de l’IUT Nancy-Brabois. Les journées Théâtre et Sciences y avaient lieu, organisées en partenariat avec le théâtre de La Méridienne.

« Compter le monde »

Cette année, ce sont les mathématiques qui tenaient le haut de l’affiche. « Compter le monde », c’est ce qui était proposé aux étudiants de DUT Qualité Logistique Industrielle et Organisation (QLIO). Ateliers chorégraphiques, théâtraux, diffusion de court-métrage … Les formats étaient divers, mais toujours avec l’objectif d’être ludiques.

L’ouverture d’esprit comme objectif

Premier invité à s’installer au micro, Hugues Haouy, directeur du département QLIO de l’IUT, se plaît à citer Rabelais : « Science sans consciences n’est que ruine de l’âme ». Pour lui, ces journées Théâtre et Sciences enrichissent les étudiants, en leur offrant de nouvelles perspectives. Le but est de leur permettre de se forger un esprit critique, et de leur permettre de développer leur propre raisonnement scientifique.

 

Toucher un public jeune

Toucher un public étudiant, c’est ce qui a motivé le directeur du théâtre de La Méridienne, Yohann Mehay, à s’engager dans les journées Théâtre et Sciences. C’est la rencontre d’un metteur en scène, axé sur une réflexion autour de la robotique, qui a initié ce partenariat avec les étudiants du département QLIO.

 

« Débattre les maths »

C’était un des premiers ateliers de ces journées Théâtre et Sciences. Les étudiants débattaient autour de deux questions, dont « Les maths peuvent-elles décrire le monde ? » A cette question, les étudiants étaient invités à répondre par oui ou par non. Un débat préparé à l’avance, puisque que certains élèves étaient reconvertis en acteurs pour l’occasion, chargés de donner des arguments de mauvaise foi. L’animateur du débat et un des acteurs étaient en studio vendredi soir :

 

Danser les maths

C’est le concept proposé par David Rolland, chorégraphe, François Sauvageot, mathématicien, et Denis Renault, professeur agrégé de mathématiques. Autour d’une problématique, « Est-il possible ou impossible de reproduire un même mouvement collectif à l’infini ? », les étudiants du département QLIO participaient à un atelier de déplacement dans l’espace. Organisés en deux groupes, ils ont pu aborder une problématique mathématique sous un angle artistique. Comment danse-t-on les maths ? Les trois instigateurs du projet expliquent leur démarche :

 

Radio Campus Lorraine était en immersion dans cet atelier chorégraphique, nous avons assisté à la restitution de fin de séance :

 

30 000 ans en 29 minutes

Le comédien Romain Dieudonné a fait ce pari : retracer l’histoire des mathématiques en 29 minutes. Les étudiants du département QLIO se sont prêtés au jeu, et ont présenté vendredi soir leurs recherches mathématiques sous forme théâtrale.

 

Et le podcast de l’émission en entier est à retrouver ici :
Recommended Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search