Table Ronde avec les Syndicats Etudiants : la rentrée étudiante

 In Non classé

La rentrée étudiante était pleine d’incertitude avec le problème APB (Admission Post-Bac) et la Sélection dès le Master 1. La rentrée suivante sera également dans le doute avec les pré-requis et ParcourSup. C’est pourquoi, mercredi 6 décembre, Radio Campus Lorraine a invité l’UNI, l’UNEF et Fédélor autour d’une table ronde pour parler des différents aspects de la rentrée universitaire.

APB, pré-requis, sélection, Parcoursup. Autant d’interrogations pour les étudiants ou futurs étudiants. Pour les aider, les syndicats étudiants sont venus donner leur point de vue sur ces réformes. Cette première table a vu Huseyin Toguz, UNI-Lorraine, Luc Duponcel, UNEF Lorraine, et d’Amaël Daval & Maxime Morgano pour Fedelor, se présenter pour défendre ses opinions.

Parcoursup : une solution durable ?

Chronologiquement, il fallait commencer par APB, le problème de cet été. Accompagné par l’annonce de son remplaçant Parcoursup, la première question était de savoir si ce système pouvait remplacer les problèmes de l’ancien algorithme. Ainsi les nouveautés ont été évoqués, comme l’absence de hiérarchisation ou de priorité à la proximité. Cependant, il reste des points important qui posent problème pour envisager la durabilité du remplaçant à APB. Comme l’instauration par Parcoursup du « Oui, si » pour l’UNEF.

Sélection en M1 : la bonne idée ?

Après les prérequis pour rentrer à l’université, les sélections pour poursuivre ses études. Le passage de la sélection en M1 (ndlr : avant il était entre le master 1 et 2), semble logique pour les syndicats. Pourtant, l’accumulation entre cette sélection et les prérequis va poser un autre soucis : la gestion des dossiers par le rectorat. Un problème qui a déjà provoqué les nombreux cas d’étudiants se retrouvant sans Master. Avec des étudiants qui se retrouvaient avec des propositions sans lien avec leur formation. Aspect que Fedelor évoque comme un gros problème.

Des solutions oubliées par la société.

Enfin, lors des différents cursus, les étudiants évoquent souvent le problème du manque de pratique. Une demande qui pourrait être remplie si les universités optaient pour une alternative. Une option soutenue par Huseyin et l’UNI lors de la commission ministérielle …

D’autres idées à exploiter

Pour retrouver les avis complet des syndicats sur ces sujets et les autres, le podcast complet de l’émission est à retrouver juste ci-dessous.

Recommended Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous contacter

Envoyez-nous un message !

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search