Les nouveaux modes de prévention contre l’alcool

 In Podcasts, Santé / Prévention, Sur vos campus / Vie étudiante

L’alcool, toujours l’alcool ! Il est présent dans toutes les soirées étudiantes et c’est un vrai problème pour les responsables de l’enseignement supérieur, qui essaient donc de sensibiliser les étudiants aux risques liés à ce breuvage. Pour y parvenir, ils utilisent plusieurs méthodes.

crédits photo : gema.fr

crédits photo : gema.fr

Former le bureau des élèves est une bonne prévention dans les grandes écoles.

Un responsable de l’administration ou de la vie étudiante accompagne systématiquement le BDE et les soirées organisées sur le campus sont suivies de près pour éviter tout débordement !  À l’Essec, tous les étudiants organisateurs d’événements sont formés sur une journée par une addictologue et un avocat spécialisé dans le droit de la responsabilité.

« Faites la fête » – Université de Lorraine

L’objectif principal est d’accompagner les étudiants dans leurs projets de manifestations festives, en leur donnant les outils nécessaires pour pouvoir organiser ces manifestations (démarches à accomplir…), mais aussi anticiper certaines situations et réagir en cas de besoin.

Aurélien Martin, président animateur du Conseil de la Vie Etudiante du Grand Nancy nous en dit un peu plus sur la prévention des manifestations qui vendent de l’alcool : « C’est un travail d’accompagnement des organisateurs avec l’ensemble des acteurs comme les services de l’Etat, la préfecture, les services d’urgences, la ville ou encore les associations étudiantes. »

 

Le CVE joue également un rôle important avec notamment la création d’une charte des manifestations étudiantes accompagnée d’une aide financière et matérielle de la ville :

 

Aurélien Martin nous informe aussi sur les chèques taxi qui « permettent au étudiants de rentrer de cours mais aussi de soirées pour ceux qui ne veulent pas reprendre le volant, ayant trop bu. »

 

L’information en mode interactif

Les étudiants de première année sont réunis dans un amphi face à un addictologue pour une prévention digne de ce nom. Des activités ont été menées auprès des étudiants par la Direction Départementale de la Sécurité Publique et l’association de prévention Avenir Santé. Un parcours de simulation d’ébriété et un test d’évaluation des pratiques addictives ont été effectués par 300 élèves. Une idée plutôt intéressante car l’interactif est toujours plus concret et réaliste aux yeux des jeunes.

Les campagnes d’affichages ont été mises à disposition, histoire de rappeler l’importance de cette prévention. Comme on peut en effet s’en douter, chez beaucoup, les informations diffusées ne restent pas longtemps en tête. Un petit rappel tous les jours ne fait donc pas de mal.

Changer les habitudes

Notre cerveau imprime, bien plus rapidement qu’on ne le pense, nos habitudes. Alors si les soirées rimaient avec alcool à volonté, votre corps voudrait vous crier que c’est mauvais.
Il est donc important d’essayer au plus tôt de changer les mauvaises habitudes. Des affiches signalent qu’on sert de l’eau à volonté; pour ceux qui n’y arrivent pas, pensez peut-être aux cocktails sans alcool ? Allez, on croit en vous !
Grâce à toutes ces préventions, l’approche de l’alcool est vue différemment par beaucoup d’étudiants. N’oublions pas que l’alcoolémie provoque non seulement des accidents mais aussi de nombreux problèmes de santé ! N’hésitez donc pas à en parler à ceux qui sont touchés; il y a toujours des spécialistes pour vous aider.

Et n’oubliez pas, celui qui conduit c’est celui qui ne boit pas !

Claire Cathalan

Recommended Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous contacter

Envoyez-nous un message !

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search