Jean-Michel Blanquer : “Nous voulons ancrer le sport féminin dans les usages”

 In Non classé, Politique et Société, Sport

Mardi matin s’est tenue en ligne sur le site Internet du CSA (Conseil Supérieur de l’Audiovisuel) une conférence. Elle a eu lieu pour lancer l’opération Sport Féminin Toujours. Des personnalités telles que Jean-Michel Blanquer, Roxana Maracineanu, Elisabeth Moreno et Delphine O se sont exprimées.

Sport Féminin Toujours, c’est une opération qui a été crééé en 2016. Chaque année, elle vise à mobiliser, sensibiliser et à donner plus d’élan à la féminisation du sport et à son ancrage dans les usages. Le premier objectif de cet évènement qui se déroule du 17 au 24 janvier 2021 est d’arriver à une égalité homme/femme. Alors qu’en 2012, il n’y avait que 7% de retransmission sportive féminine sur les écrans, nous avons aujourd’hui atteint les 18%. Pour autant, ce n’est pas suffisant. À la télévision, seule 24% des femmes prennent la parole dans des programmes de sport et 15% d’entre elles sont présentatrices de programmes sportifs. 

L’une des principales revendication de Sport Féminin Toujours se dirige vers les médias. L’opération demande une exposition médiatique des évènements sportifs féminins beaucoup plus importantes. Pour lancer la semaine sur le sport au féminin, tout est parti des réseaux sociaux. Facebook, Twitter, Instagram et Snapchat ont été réquisitionnés pour exposer des messages positifs à tous. Le but est de partager un coup de coeur sur une sportive, un souvenir d’un match à la télévision, le tout en postant une photo ou une vidéo et inviter des personnes de notre entourage à faire de même en utilisant le #sportféminintoujours. 

Les médias, vecteurs indispensables

Elisabeth Moreno, ministre déléguée à l’égalité femmes-hommes a, lors de son discours, prononcé deux phrases significatives : « En invisibilisant nous excluons » puis «  Les médias ont la chance de participer à l’émancipation d’une société plus inclusive et plus juste ». Nous vivons actuellement dans une société de communication où les médias ont pris place de manière omniprésente dans nos quotidiens. Au fil du temps, ils ont acquis un rôle d’information et d’influence que l’on ne peut plus remettre en question. C’est pour cette raison que Sport Féminin Toujours a besoin des télévisions, des radios, des journaux, des magazines et des réseaux sociaux pour que les disciplines sportives féminines se démocratisent sur nos écrans. Les intervenants ont insisté sur l’idée qu’ils doivent participer à la déconstruction des stéréotypes et détricoter les représentations négatives. Parce que mettre en valeurs le sport féminin donnera envie à de petites filles ou jeunes femmes de s’y mettre aussi, il est essentiel de mettre fin à cette négligence qu’on lui porte. 

Les médias se doivent d’être exemplaires.

Elisabeth Moreno

Le gouvernement dans tout ça ?

En ce qui concerne les actions mises en place par le gouvernement, Roxana Maracineanu, ministre déléguée aux Sports et Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education nationale de la Jeunesse et des Sports, ont joint leurs deux ministères en juillet dernier. Cette union, leur permet d’être plus efficace pour faire valoir ce sujet à l’intérieur du système éducatif. Depuis 2017, le ministère mène une politique volontariste qui permet de développer la pratique sportive des femmes, au sein des quartiers dits sensibles mais aussi dans les milieux ruraux. Des formations existent pour les femmes souhaitant accéder à de hautes fonctions dans le domaine du sport. Pour Jean-Michel Blanquer, le sport est avant-gardiste. C’est pourquoi il a évoqué un nouveau projet de loi. Celui-ci, dirigé par des parlementaires portera ce débat de la représentativité à l’Assemblée puis au Sénat. 

Recommended Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous contacter

Envoyez-nous un message !

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search