Le phénomène du NoBra

 In Politique et Société

Ces derniers mois, vous avez certainement dû en entendre parler, surtout pendant cette période de confinement. Le phénomène du #NoBra, #NoBraDay #NoBraChallenge, c’est énormément répandu chez les femmes et jeunes filles qui se sont mises à le pratiquer.

Mais qu’est ce que c’est ?

Le No Bra signifie tout simplement « ne pas porter de soutien-gorge »

La société a toujours imposé aux femmes de porter des soutifs. Il a été conçu afin de rehausser, protéger et mettre en valeur la poitrine des femmes. Mais aussi, pour éviter qu’ils tombent, qu’ils s’entrechoquent lors d’exercices sportif. Ils en existent de toute les formes afin d’épouser parfaitement la forme des seins dans un panel de couleurs et de matière pour plaire à chacune. La société nous a inculqué avoir une poitrine bien ronde, bombé, pour avoir une silhouette bien modelé, tout ce qui contribue à la beauté de la femme. 

Mais dans ce cas, pourquoi ne plus vouloir en porter ?

Certaines femmes confient avoir des douleurs :

 Léa : « Dès que je rentre chez moi après une journée de travail, la première chose que je fais c’est d’enlever mon soutif, et je m’en sens comme libérée » Margot : « Le soutient gorge écrase la fibre et fragilise les muscles autour de la poitrine. Il favorise la chute des seins » Julie : « Le frottement des tissus sur mes tétons m’irritaient et m’ont laissées des marques, des crevasses, je suis souvent à vif. Marie : « Il arrive que la couture de l’armature soit mal faite, que les baleines sorte du tissu et s’enfonce dans ma peau, provoquant de fortes douleurs dans ma peau » Le professeur Jean-Denis Rouillon, après avoir réalisé une étude sur le sujet, indique que le soutien-gorge comprime les tissus, gêne la circulation sanguine et lymphatique. Cela pourrait provoquer le cancer du sein.

Un problème pour la société ?

Cela a suscité de nombreux débats sur les réseaux sociaux. Claire se confie : « Il y a un jugement de la part de nos proches qui peut être blessants car pour eux cela est vulgaire et négligé de voir les tétons » Les phrases qui reviennent souvent : « Oh, mais tu pointes ! T’es excitée ! On voit tes tétons ! » « Salope, t’as envie de te faire baiser » « Fille facile avec tes tétons qui ressortent ! » « Les femmes vous vous plaignez du viol, mais en même temps vous le cherchez, vous avez vu votre tenue légère ? En plus on voit vos seins à travers vos hauts transparents ! » Selon cet individu, se serait donc aux femmes de s’adapter à la société, et de porter des soutifs. Et bien non ! C’est à l’homme de s’adapter et d’accepter le fait que les femmes ont le droit de s’habiller comme elles le souhaitent sans jugement. C’est à eux d’être respectueux et d’apprendre le respect pour ne pas se comporter comme « un chien ».

Soyons honnête, où est le réel problème à ne pas porter de soutif ? Certains voient ça comme indécent et impudique. Mais pourquoi le corps d’une femme est-il vu ainsi ? Parce qu’il est sans cesse sexualisé, parce que les seins sont devenu un objet de désir avant d’être une partie du corps. Pourtant, un homme peut sans problème faire pointer ses tétons sous son t-shirt, tout le monde s’en fiche. Mais dès que c’est celui d’une femme, ça pose problème.  Les femmes sont contraintes à plus ou moins cacher leur corps pour plaire à la société, alors que nous sommes tous conçu de la même manière. Nous ne sommes donc pas maitres de notre propre corps ni libre de nos propres choix. Surtout, quand l’on sait que le soutif peut être dangereux, qu’il y a des risques de cancers et de boules aux seins…

Quelques alternatives…

Il est normal d’avoir peur du regard et du jugement dans la rue mais si je peux vous donner un conseil : Il faut vivre pour soi et oublier le regard des autres, soyez forte ! Vous pouvez optez pour un No bra progressif ou un entre deux. Par exemple, pour un entretiens d’embauche, pour faire du sport : vous pouvez prendre soutif en tissu type brassière ou bralette (c’est un soutien-gorge en triangle en dentelle et sans armature) sans coque. 

Malheureusement, il faut savoir-faire fasse aux remarques désobligeante. Avec les personnes plus ouvertes et réceptive, vous pouvez leur expliquer pourquoi vous faites cela ou tout simplement les questionner à votre interlocuteur en quoi une femme devrait se cacher et pas un homme, en quoi cela dérange ?  

Effets positifs :

Sachez, que beaucoup de femmes ont témoignées être libérée, se sentent plus confortable. Mélanie : « Le No Bra a eu un impact positif sur mon estime et ma confiance en moi. » Laura : « J’ai constaté que mes seins ont pris du volume, et j’ai tendance à me tenir plus droite » Camille : « On se ruine moins (un soutif vaut environ 15 euros), on respire, on s’assume, on a une sensation de liberté » Eva : « Mes problèmes de dos ont disparu comme par magie ! »

Dans tous les cas, peu importe les décisions et choix que vous prenez, n’oubliez pas que c’est votre corps, votre confort. Ce n’est pas à vous, de vous pliez à la société mais à elle de s’y conformer.

Recent Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous contacter

Envoyez-nous un message !

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search