[MUNICIPALES 2020 – Nancy] : Le candidat d’extrême droite Grégoire Eury parle de ses projets pour améliorer le volet de la culture nancéienne pour les jeunes

 In Municipales 2020, Non classé, Politique et Société

Il y a quelques jours, nous avons reçu au studio de Radio Campus Lorraine le candidat du mouvement Rassemblement National Grégoire Eury. Bien que pour l’heure celui-ci a expliqué ne pas souhaiter dévoiler son programme électoral, il a tout de même accepté de répondre à nos diverses questions concernant la vie étudiante à Nancy. Il nous en dévoile ici un peu plus sur ses idées concernant le volet de la culture. 

En ce qui concerne le coût de la vie culturelle de la ville, le candidat estime que les mesures les plus intéressantes ont déjà été prises et qu’il n’est pas vraiment nécessaire d’y apporter des modifications pour l’instant. Il explique aussi objectivement que la carte Nancy Jeunes fonctionne déjà d’une manière qui ne nécessite pas de changements à l’heure actuelle.

Par rapport à la manifestation « Les 24h de Stan », Grégoire Eury pense que la mairie devrait investir afin de renforcer la sécurité autour de l’évènement. En effet, « Les 24h de Stan » représente selon lui une vitrine du monde étudiant de Nancy avec tout l’aspect culturel et artistique qui en transparait.

Ce sujet nous permet ainsi de rebondir avec le candidat sur la question du soutien aux initiatives jeunes et étudiantes comme les Nocturnes Étudiantes par exemple. Il explique qu’outre les évènements festifs de ce genre, cet accompagnement aux initiatives jeunes peuvent ainsi s’appliquer à des infrastructures telles que des bibliothèques. Pour lui, bien que le volet des loisirs n’est clairement pas à négliger puisqu’essentiel à la vie de Nancy, l’apprentissage des étudiants a une part tout aussi importante. Ainsi, pour profiter à la réussite scolaire des jeunes, Grégoire Eury propose alors des Nocturnes Étudiantes spécialement pour les bibliothèques par exemple.

Il nous parle ensuite de son positionnement par rapport au tissu associatif. Il expose ainsi son idée qu’en se basant sur les différentes associations étudiantes et éducatives déjà existantes, une aide doit être mise en place pour aider à leur bon développement. Il nuance cependant son propos en abordant le sujet du communautarisme face auquel il se positionne en défaveur. Son regard sur la question est que les communautés qui ne sont pas françaises devraient s’associer à des étudiants français et ainsi ne pas s’exclure du pays qui les accueille. Il refuse ainsi d’apporter une aide aux personnes qui ne s’intègrent pas à la culture de Nancy et par extension de la France, c’est ce phénomène qu’il nomme donc « communautarisme ».

Vous pouvez retrouver l’intégralité de l’interview de Grégoire Eury en cliquant sur ce lien : https://hearthis.at/radio-campus-lorraine-mu/emission-gregoire-eury/

Recommended Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous contacter

Envoyez-nous un message !

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search