[MUNICIPALES 2020 – Metz] : Le candidat de droite Jérémy Aldrin évoque des disparités au sein de l’Université de Lorraine entre Nancy et Metz

 In Non classé

Le 28 janvier dernier, nous avons reçu dans nos locaux le candidat à la mairie de Metz, Jérémy Aldrin. Le tête de file de la liste Agir pour Metz est également maître de conférence en science de gestion à l’Université de Lorraine. Il en dresse un portrait à charge.

Le ton est donné, dès le départ. Le principal reproche que fait le candidat à notre université est la disparité qu’elle présente entre Metz et Nancy. Celui-ci parle d’une « situation déséquilibrée ».

« A un moment donné, on ne peut pas se laisser marcher sur les pieds » tonne, Jérémy Aldrin, à notre micro. Il prend, ainsi, l’exemple des bourses de doctorat pour les chercheurs internationaux qui, selon lui, sont plus souvent octroyés à Nancy qu’à Metz. Autre exemple, son propre laboratoire de recherche qui serait incapable de faire une assemblée générale ailleurs qu’à Nancy.

Des accusations qui peuvent sembler lourde et pourtant, il n’est pas le premier à lancer la sonnette d’alarme à ce sujet. En février 2019, les élus de Metz Métropole, ont, eux aussi, tirés la sonnette d’alarme. Ils pointent du doigts notamment le fait que sur les deux directions opérationnelles sur 15 négociés pour Metz il n’en restait plus qu’une aujourd’hui, la seconde étant, selon eux, « sérieusement menacé ».
François Grosdider, sénateur de Moselle et, lui-aussi, candidat aux municipales 2020 a, en outre, interpellé le Sénat à ce sujet en mars 2019.

Au milieu de ces dissensions, on peut pourtant rappeler que, selon le rapport publié par Hcéres en 2017 Metz enregistre entre 2012 et 2015 une hausse de 18% de son nombre d’étudiants une hausse bien plus importante qu’à Nancy (5,8%)

Comment rééquilibrer ce rapport ?

Quand on lui pose la question, Jérémy Aldrin affirme ne pas vouloir une total égalité. Selon lui, le rapport démographique (environ 1/3 des étudiants à Metz) n’étant pas le même, une égalité totale n’aurait, ainsi, pas de sens.
Le maître de conférence s’en rapporte au Collectif Charlemagne. Un collectif qui réunis des membres du personnels de l’Université de Lorraine dont le but est d’alerter leur direction de « la nécessité de faire évoluer l’université de Lorraine ». Ils proposent la créations de deux unités distincte : l’Université de Lorraine Nord (dont Metz ferait partie) et Sud (dont Nancy ferait partie).

Lors de l’émission, Jérémy Aldrin, complète en ajoutant que cette configuration donnerait plus d’autonomie à ces territoires qui, avec une véritable spécialisation des sites, pourrait endiguer leurs disparités.

La Fermeture de L’ICN :

C’est une affaire qui fait grand-bruit dans la communauté étudiante de Metz. L’ICN business school fermera ses porte à la rentrée prochaine à Metz. L’école évoquait, dans une lettre adressée à la municipalité le 6 novembre 2019, la faible attractivité du site associée à des raisons financières.

La décision avait largement été déplorée, notamment par le président de Metz Métropole, Jean-Luc Bohl.

Jérémy Aldrin, notre invité, lui, regrette les propos de la directrice de l’ICN Florence Legros. Selon lui, elle aurait dressé un portrait « méprisant » de Metz. Toujours, selon ses propos, la décision de fermeture de la formation serait un choix, purement « budgétaire ».

Quand on invoque avec lui le nombre, trop bas pour la direction (environ 120), d’étudiants ayant choisis d’étudier dans l’établissement en 2019/2020 le candidat fulmine : « Quand on veut tuer son chien, on dit qu’il a la rage. ». Selon lui, la business school n’aurait pas fait assez d’efforts pour attirer les élèves.

Disparités entre les Campus de Metz et Nancy, fermeture de l’ICN… Jérémy Aldrin tire un bilan mitigé de l’observation qu’il fait de l’observation de l’Université de Lorraine. On peut, cependant nuancer son propos en rappelant, par exemple, que l’UL est la première université française en mobilité sortante (Erasmus), elle réunie 15 programmes vecteurs d’excellence scientifique et d’ouverture internationale et comptabilise, globalement, de bons taux d’insertion professionnelle.

Jérémy Aldrin, clonclu son propos, lui, appelant à ne pas se désolidariser tout en mettant en avant les forces de chacun.

Les élections municipales 2020 se tiendront le Dimanche 15 et 22 Mars 2020.
L’inscription sur les listes électorales peut s’effectuer jusqu’au 7 Février 2020 ! N’oubliez pas d’aller vous inscrire si vous souhaitez voter !

Retrouvez toutes les autres idées du programme de Jérémy Aldrin sur le podcast.

Recent Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous contacter

Envoyez-nous un message !

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search