Le premier geste solidaire d’un ingénieur!

 In Politique et Société, Vie étudiante/université

Ce samedi 7 Septembre 2019 dans le quartier de la Patrotte à Metz, les étudiants de 1ère et 2ème année de l’école des Arts et Métiers à Metz organisaient un chantier solidaire au profit de l’Afev (l’Association de la Fondation Étudiante pour la Ville) et du Secours Populaire.

Le but de ce chantier était de peindre un local, et un véhicule d’associations solidaires de la ville de Metz. Cet acte solidaire à été initié par les étudiants de l’association GASOLE Metz (les gadzarts solidaires) dans l’optique de faire découvrir les prémisses du métier d’ingénieur aux nouveaux étudiants, afin qu’ils tissent des liens et qu’ils réalisent leur premier acte de solidarité en tant que futurs ingénieurs.

Le « tiers lieu des possibles » et le « Solidaribus » sont deux projets respectivement de l’Afev et du secours populaire. Ces projets sont aussi possible grâce à l’appui de la ville représentée par le Maire monsieur Dominique GROS, qui a félicité les jeunes pour leur initiative et le travail fourni.

L’Afev (Association de la Fondation Étudiante pour la Ville), étant présente dans 350 quartiers et organisant plus d’un million d’heures d’engagement solidaire par an, est une association ayant pour vocation la lutte contre les inégalités et la relégation dans les quartiers en France, en mettant en place des structures d’engagement citoyen pour les jeunes et pour les étudiants, en particulier. Cette association est donc devenue le premier réseau d’intervention d’étudiants dans les quartiers populaires.

Le Secours populaire est une association à but non lucratif, qui a pour rôle d’agir contre la pauvreté ainsi que l’exclusion et de promouvoir la solidarité et ses valeurs. Elle rassemble des personnes de toutes opinions, conditions et origines qui souhaitent faire vivre la solidarité. En France, le Secours populaire français agit dans les domaines de l’aide alimentaire, vestimentaire, dans l’insertion socioprofessionnelle et de l’accès aux droits pour tous( l’accès à la culture,aux soins , l’accès et le maintien dans le logement).

La mise en place de ce « TIERS LIEU DES POSSIBLES » et de ce « SOLIDARIBUS » sonne donc comme une évidence pour ces deux associations qui luttent pour la mixité culturelle et sociale. Car, ses aménagement auront pour but de rassembler et de faire coopérer les jeunes de la ville peu importe leur milieu social.

Des étudiants de deuxième année chargés de guider ceux de première année se sont exprimés sur leurs motivations et sur les avantages de leur initiative.

http://



Des étudiants de première année donnent leurs impressions sur cette journée de solidarité et d’apprentissage :


Le directeur de l’école des arts et métiers de Metz a aussi tenu a féliciter ses élèves pour leur acte.


La déléguée régional pour le Grand Est de l’Afev parle de l’importance d’un tel lieu pour la jeunesse messine.


Le porte parole des secours à aussi parlé de l’impact qu’un tel équipement pourrait avoir sur l’aide apportée aux jeunes.


Recent Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous contacter

Envoyez-nous un message !

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search