Exposition « Des offrandes pour les dieux ? » au Musée de la Cour d’Or à Metz

 In Sorties culturelles

Ce mercredi 22 mai 2019 signe l’ouverture de l’exposition « Des offrandes pour les dieux ? Les dépôts d’objets métalliques à l’âge du bronze en Sarre et en Lorraine » au Musée de la Cour d’Or à Metz. Une exposition qui nous plonge au cœur d’une période fort méconnue et pourtant à l’origine de notre civilisation : l’âge du Bronze.

Une partie des commissaires de l’exposition, ©Julidé Unal.

Une période et un nom

Depuis plusieurs années, les recherches sur l’âge du Bronze connaissent un véritable regain d’intérêt et nous invitent à interroger les motivations des dépôts métalliques de cette époque ancienne. Le monde des musées a ainsi saisi l’engouement particulier pour cette période en proposant des expositions comme celle présentée au Musée de la Cour d’Or. Kévin Alexandre Kazek, conservateur des collections archéologiques et numismatiques du musée nous explique le contexte tandis que Rolande Simon-Millot, conservateur en chef des collections Néolithiques et de l’âge du Bronze au Musée d’Archéologie nationale, nous donne des précisions sur le choix du nom de l’exposition :

 

La genèse du projet

L’exposition Des offrandes pour les dieux ? Les dépôts d’objets métalliques à l’âge du bronze en Sarre et en Lorraine constitue le deuxième volet d’une présentation sur les dépôts initié par le musée de Lons-le-Saunier. Kévin Alexandre Kazek et Rolande Simon-Millot racontent la genèse de ce projet :

 

Une scénographie didactique et esthétique

Pour mieux valoriser les connaissances nouvelles sur l’âge du Bronze, l’habitat, le mode de vie et les croyances sont présentés dans une scénographie où les objets sont mis en regard des illustrations grand format de Pierre-Yves Videlier afin de mieux comprendre les paysages et les lieux de vie de cette époque.

Une part importante de l’exposition est également consacrée à la métallurgie du bronze. Des objets rares et précieux mais aussi des objets du quotidien témoignent d’un dynamisme local riche, connectées aux autres régions européennes, dans une époque où les échanges commerciaux étaient nombreux. Une image bien lointaine d’une société « barbare », comme nous le confirment Kévin Alexandre Kazek et Rolande Simon-Millot :

 

L’objectif poursuivi est de satisfaire les attentes de tous publics et de répondre de manière simple à toutes celles et ceux qui s’interrogent sur nos origines lointaines.

 

Un public déjà conquis

Lors de l’ouverture de l’exposition, le public était déjà bien présent pour observer avec curiosité les différents objets présentés. Patrick Basso, cinéaste documentariste, Guénaelle, étudiante parisienne en Histoire et Archéologie et Tristan, étudiant en licence de Biologie, témoignent de leur attrait pour cette exposition :

Autour de l’exposition

N’hésitez pas à venir découvrir l’exposition lors des journées nationales de l’Archéologie des 15 et 16 juin prochain avec visitées guidées, démonstration d’une coulée de bronze et conférences. Pour les visites, réservation indispensable au 03 87 20 13 20 . Des ateliers à destinations des 8/12 ans sont également à prévoir à partir du 1er juin. Pour plus de renseignements, rendez-vous sur le site internet du musée de la Cour d’Or.

©Julidé Unal

L’exposition se clôturera le 15 octobre 2019 alors n’hésitez pas à vous y rendre pour un véritable plongeon dans l’Histoire de notre région et de notre civilisation.

 

Reportage à retrouver dans l’émission d’UJH Hebdo du 22/05/2019 :

 

 

.

Recommended Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous contacter

Envoyez-nous un message !

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search