AG du 12 mars : blocage à la Fac de Lettres ?

 In Actualité générale

Une assemblée générale contre la hausse des frais d’inscription pour les étudiants étrangers a été organisée ce mardi 12 mars à la Faculté de Lettres. L’AG a débuté à 12h15 alors que les participants étaient beaucoup moins nombreux que d’habitude – environ 80 personnes dans l’amphithéâtre A042.

La FST aux manettes

Après avoir diffusé un diaporama rappelant les grandes lignes du décret « Bienvenue en France », les membres du syndicat FST (Faculté Sciences et Technologies) ont évoqué l’importance des mobilisations à venir contre la hausse des frais d’inscription pour les étudiants étrangers. Ils mettent en garde les étudiants qui ne se sentent pas concernés et expliquent que cette hausse touchera bientôt l’ensemble des élèves inscrits dans les universités françaises.

Entre tableaux bourrés de chiffres et diapos peu lisibles, l’auditoire présent commence à s’ennuyer. Peu à peu, l’AG se transforme en une conférence de la FST où les étudiants posent des questions – parfois très naïves il faut l’admettre – sur les tenants et aboutissants du décret « Bienvenue en France ».

Vient enfin le moment de proposer des actions. De longues tirades plus ennuyeuses et vides de propositions les une que les autres s’enchaînent. Un des intervenants termine même son monologue par cette phrase qui résume assez bien la première partie de cette AG : « On a intérêt à se faire entendre mais je n’ai aucune proposition, aucune idée ». Pour ceux qui se souviennent des assemblées de l’année dernière, on est loin des échanges vifs et des regards électriques entre « camps opposés ». Alors que l’AG est à deux doigts de tomber dans les bras de Morphée, un étudiant hausse la voix : « D’accord pour manifester dans la rue, mais est-ce qu’on va proposer des actions ou est-ce qu’on va se promener comme d’habitude ? ».

Les différentes propositions

Une déclaration qui a fait office d’électrochoc dans l’amphithéâtre puisque Romane, présidente de l’Unef Lorraine, enchérit en proposant une mobilisation le 19 mars à la Fac de Lettres : « J’ai envie que ce soit la grosse AG contre la hausse des frais. Il faut continuer à se mobiliser […] On ne veut pas que ce décret passe ! ». Elle émet l’idée d’installer un barrage filtrant à l’entrée du campus dès 7h30. Une action qui a fait réagir certains participants à l’AG : « Le barrage va gêner les gens parce que tu vas imposer quelque chose et ça ne leur plaira pas ».

Une AG (dont le nombre de participants devrait être nettement supérieur à celle d’aujourd’hui) aura donc lieu le 19 mars à 12h00 en A042. Une manifestation, toujours contre la hausse des frais d’inscription pour les étudiants étrangers, s’en suivra.

L’Unef propose également de réaliser une opération « Fac morte » le même jour. Romane nous a exliqué en quoi consistait cette action contestataire : « Le concept c’est de dire que la fac va mourir, c’est-à-dire de mettre des chaises vides dans la cours pour dire que ce sont des chaises qui ne seront pas occupées par des étudiants étrangers l’année prochaine à cause de la réforme ».

Enfin, lors de la dernière AG en février dernier, l’occupation de la salle J110 (présumée abandonnée par l’administration du campus) avait été votée. Le but était d’en faire un pôle d’information pour les étudiants étrangers. Or, ironie du sort, il se trouve que cette salle est déjà occupée afin d’assurer les cours des étudiants étrangers. Un professeur, membre de la FST, fait la remarque devant tous les participants à l’AG : « La salle J110 est une salle de cours réservée aux étudiants étrangers. Pas sûr qu’on les aide en les privant de cours ! ». Finalement c’est l’idée d’installer une permanence informative au CLYC (sans doute à l’image de ce que fait actuellement Green Peace dans la cours principale du campus) qui sera retenue lors de cette AG du 12 mars.

Bilan de L’AG

  • Mobilisation le 19 mars à la Fac de Lettres (AG à 12h00 + opération « Fac morte » + barrage filtrant dès 7h30)

  • Permanence informative au CLYC

  • Rencontre avec l’administration du campus

Un mail du collectif de mobilisation sera envoyé à la directrice du campus pour réclamer ces modalités. Lors de la dernière AG en février, aucune des propositions adoptées par l’AG n’avaient été validées par l’administration de la Fac de Lettres. Aucun blocage des cours n’est envisagé jusqu’à la prochaine AG le 19 mars.

Recommended Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous contacter

Envoyez-nous un message !

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search