Tour de France à pied : le projet fou de Caroline Rodhain

 In Non classé

Caroline Rodhain est partie seule pour son voyage ce dimanche. La jeune femme de 21 ans est passionnée de voyage et aime le contact avec les gens. Nous l’avons rencontrée et interrogée sur son idée folle.

 

L’idée lui est venue très tôt, avec une amie à elle. Inspirées par des émissions présentant des paysages à découvrir, l’envie leur est venue de marcher jusqu’au Mont Blanc. Paraissant impossible, ce voyage ne s’est pas fait. « L’idée est restée, et je me suis dit, un beau matin, pourquoi pas relancer l’idée ? Pourquoi pas relancer l’envie de voyager que j’avais toujours en moi ? »

En effet, alors qu’elle travaillait dans un magasin de sport Décathlon, elle rencontrait souvent des voyageurs qui ont nourri son envie de voyager à son tour. C’est alors que Caroline a commencé à coller des post-it sur une carte de France, qui représentent chacun une ville, un lieu qu’elle souhaite visiter.

Destinations de Caroline représentées par des post-it

A partir du mois d’avril 2018, elle a donc planifié son voyage avant de démissionner de son CDI au moins de décembre. C’est le moment de prendre une année pour faire le tour de l’Hexagone et rencontrer les habitants de chaque destination selon elle. « J’ai fini mes études, ou je peux très bien les reprendre après, je travaillais donc en CDI à Décathlon, j’étais posée dans la vie. […] Je me suis dit  » c’est le bon moment « . »

 

Pourquoi un voyage en France ?

On a souvent en tête l’idée qu’il faut aller loin pour observer les plus beaux paysages, qu’il faut partir pour découvrir de nouvelles cultures, alors que « juste à côté de chez nous, il y a des endroits merveilleux à visiter », raconte Caroline. La France dispose d’une grande diversité de paysages et d’une richesse culturelle d’après elle. Il faut en faire le tour, et c’est équipée de son sac à dos et de son appareil photo qu’elle souhaite partager ce qu’elle (re)découvre.

Outre le voyage en lui-même, le fait d’aller à la rencontre avec les gens motive la jeune femme. « Je peux être sûre à 99,9% de la générosité que je vais recevoir. »  Autant d’expériences à raconter que de lieux à visiter, que d’inconnus rencontrés. « S’autoriser un sourire pour en créer un autre », voilà le projet très enrichissant de Caroline.

 

Sac et équipement de Caroline.

Un voyage en toute liberté

Partant sans argent dans son sac à dos, la voyageuse devra se débrouiller pour se nourrir et dormir, choses qu’elle a déjà prévues. Un de ses objectifs et de partager avec les habitants. Elle espère pouvoir passer à table avec des personnes rencontrées sur son chemin, et, au cas où elle ne rencontrerait pas un habitant chez qui passer la nuit, elle est équipée d’un bivouac et pourra toujours s’arranger avec des petits commerçants n’ayant pas vendu tous leurs produits.

Caroline a également prévu une moyenne de 20 km par jour. « Sachant que 12 km, on le fait en deux à trois heures […], explique-t-elle, 20 km par jour sont tout à fait faisables. » Cependant la voyageuse ne s’impose rien, l’objectif étant de découvrir des lieux et de faire des rencontres. C’est pourquoi elle ne s’interdit pas de marcher à des rythmes différents tous les jours. La passionnée de voyages a également évoqué le fait de faire une partie de sa route dans un véhicule d’un individu qu’elle aura rencontré. En d’autres termes, elle n’a rien prévu et voyagera au « feeling ».

 

Les risques de cette aventure

Caroline voyage seule, et sans argent. Il y a bien sûr des risques avec les personnes qu’elle peut rencontrer, mais elle affirme qu’elle n’a « pas peur de l’inconnu ».

La seule chose qui pourrait arrêter son circuit serait une blessure physique. Mais Caroline a préparé cela avec un ostéopathe et un kinésithérapeute. En plus de cela son matériel, sponsorisé par l’enseigne Grandeur Nature, dit-elle, est adapté à ce qu’elle ne subisse pas une charge trop importante sur son dos.

Enfin, la jeune voyageuse ne s’est que peu entraînée, mais a l’habitude de pratiquer en moyenne 12 km tous les deux jours. « Le but de ce voyage est aussi de montrer que n’importe qui peut [le] faire », assure-t-elle.

Recommended Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous contacter

Envoyez-nous un message !

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search