Sarreguemines à deux doigts de l’exploit face au FC Metz. Bilan positif pour les clubs lorrains

 In Actualité générale, Sport

Le 7è tour de la Coupe de France a fait entrer les clubs de Ligue 2 dans la compétition. 8 clubs lorrains étaient en course. Et dans la confrontation 100% mosellanes c’est le FC Metz qui sort vainqueur.

La Coupe de tous les exploits. Le 7è tour de Coupe de France se jouait ce week-end, avec l’entrée des clubs de Ligue 2. Et le tirage au sort a offert un match 100% mosellans entre Sarreguemines et Metz. Au total c’est 8 clubs lorrains qui étaient encore en compétition. Avec un bilan plutôt positifs au final, avant le derby lorrain.

Derby lorrain, qui au terme d’un match indécis, a vu les locaux rendre une bonne copie, mais c’est Metz qui se qualifie au 8è tour (1-1, 1-4 t.a.b). Sarreguemines qui a maitrisé le club de Ligue 2, n’ajoutera pas une nouvelle cible à son palmarès. Dominés dans le domaine aérien, les grenats n’ont que peu réussi à déstabiliser le bloc sarregueminois dans le jeu mais ont réussi à dominer les tirs aux buts.

Le FC Metz a pris la rencontre avec sérieux. Malgré l’absence de ses internationaux, Frédéric Antonetti a mis la meilleure équipe possible pour affronter Sarreguemines au stade de la Blies. Dans un duel de spécialiste de la Coupe de France entre Antonetti et Sarreguemines, la rencontre a tenu toutes ses promesses.

La possession pour Metz, les occasions pour Sarreguemines

Rentré directement dans son match, le FC Metz a poussé dès le début pour mettre la pression sur les locaux. Pourtant Sarreguemines ne s’est pas laissé marcher dessus, et a profité de la moindre brèche pour mettre le danger sur les buts de Delecroix. Par deux fois sur coups de pied arrêtés, ils ont prit le meilleur sur la défense messine et ne sont pas passés loin de l’ouverture du score à la 10è minute par Kowalczyk qui a trouvé le petit filet gauche.

Le jeu s’est ensuite calmé, les messins confisquant dans un premier temps le ballon, sans trouver la solution. Avant que les sarregueminois retrouvent un nouveau souffle. Second souffle qui a permis de porter le danger devant la cage messine, comme sur cette frappe enroulé de l’attaquant Caner Métin dans la lucarne opposée.

Mais le FC Metz a mieux fini la première période, se créant plusieurs occasions. Une possession récompensée par un but de Niane sur pénalty à la 44è. Hein tentait de débordait Nicolas Schwartz qui n’a pu que faucher le joueur messin. Pénalty indiscutable que le numéro 9 transforme sur son côté droit en lucarne, le gardien était pris à contre-pied. Ouverture du score logique. Surtout que ce même Gauthier Hein avait déjà lancé la bonne période messine par une frappe lourde à l’entrée de la surface de réparation que Guillaume Capa détourna magnifiquement.
À la mi-temps, Metz a la possession, Sarreguemines plutôt les occasions, mais les grenats mènent 1-0.

Sarreguemines n’abandonne pas

Les exploits, Sarreguemines connait face aux clubs de Ligue 2. Et ce n’est pas ce coup de massue à la pause qui minera les hommes de Sébastien Meyer. A la reprise du match, le capitaine M’Barki sort blessé, remplacé par Smail Morabit. Mais c’est bien les blancs qui dominent d’entrée de jeu. Plus d’intensités dans le jeu, Sarreguemines fait aussi des fautes dangereuses. Ce qui amènera un coup-franc plein axe, à l’abord de la surface, finalement sans danger.

Comme le FC Metz en première période, le SFC pousse. Et sur un deuxième corner consécutif tiré par l’ancien messin Guerriero, c’est Seydou Simpara qui prolonge de la tête le ballon dans les filets de Delecroix ! (1-1, 60′).

Récompensé, mais pas rassasié. Les messins tentent de réagir, mais tombe sur une défense locale solide. Et c’est Sarreguemines qui continue de pousser. A l’instar de ce déboulé côté gauche de Métin qui centre fort devant le but, sans trouver personne (67′).

Sous un soleil rasant, Metz tente de reprendre les devants. Antonetti fait entrer Monteiro à la place de Gakpa (73′). Du côté de Sarreguemines, Benichou remplace Dekoun (81′). Hormis la possession, Sarreguemines ne subit que peu d’occasions. Et à l’approche des 90 minutes, la fatigue ne se fait pas sentir. Dans les derniers efforts, c’est mêmes les blancs qui se créent les dernières occasions, avec la frappe du milieu de terrain de Guerriero (90′) que Delecroix ne capte pas si facilement. Fin du temps réglementaire, les deux équipes sont dos à dos (1-1, 90′)

Prolongations équilibrées, Delecroix décisif

Après une mi-temps pour chaque équipe, direction les prolongations. On reprend les mêmes et on recommence. Metz pousse, Sarreguemines ne rompt pas. Avec le réveil du public local qui y croit de plus en plus, tellement son équipe semble plus que résister.

Si bien que le coach messin effectue deux autres changements rapidement, pour profiter de la fraicheur et de la jeunesse du banc. Hein sort pour Sabaly et Boulaya pour Ndiaye (100′). Mais Sarreguemines se prend même à presser haut le leader de Ligue2 en fin de première partie des prolongations. Metz garde la possession, mais n’est pas dangereux avant d’entamer la dernière période du match.

Stéphane Meyer profite de cette pause pour faire un autre changement. Auteur d’une énorme performance dans son couloir gauche, Fadih Redjam est remplacé par son frère Sahel Redjam. (106′). Sarreguemines veut éviter la loterie des tirs aux buts, et décide de lancer ses dernières forces dans la bataille. Au point de se créer un occasion par le nouveau rentrant Redjam qui tente une frappe plein axe juste avant la surface de réparation qui passe à droite du but messin.

Le FC Metz tente de réagir, mais encore et toujours un pied ou un homme en blanc est là pour couper les offensives. Et pour couper aussi le rythme, Sarreguemines sort le buteur Simpara à la place de Mehdi Ouadah pour le 4è et dernier changement (116′). Mais la seconde période des prolongations est pauvre en occasion. Et les deux équipes vont aux tirs aux buts.

Avec une parade d’entrée de jeu, Delecroix lance bien les messins dans cette séance. Les messins n’ont pas loupé leurs tentatives. Sarreguemines qui en loupent 2 s’inclinent dans cette séance malgré une bonne prestation de l’équipe.

Dans une rencontre où Metz n’a pas réussi à déplacer l’équipe de Sarreguemines, ils se qualifient malgré tout au tour suivant.

Réactions à venir … et à retrouver lundi dès 19h30 dans Es-tu Sport? sur Radio Campus Lorraine.

Les résultats des clubs lorrains :

Vendredi :

  • Golden Lion (Guadeloupe) 2-2 / 2-4 a.p. (1-2)  Epinal

Samedi :

  • Thaon 3-0 (1-0) Vieux Habitants (Martinique)
  • Annecy 0-1 (0-1) AS Nancy-Lorraine

Dimanche :

  • Heillecourt 0-3 (0-0) St-Louis Neuweg
  • Illkirch 3-0 (1-0) St-Avold
  • Raon L’Etape 1-0 (1-0) Bourg-en-Bresse
  • Sarreguemines 1-1 (1-4 t.a.b) / (0-1) FC Metz
Recommended Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact Us

Envoyez-nous un message !

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search