Blocage Campus Lettres | Les profs peuvent-ils suspendre les partiels ?

 In Non classé

Le Campus Lettres de Nancy est bloqué depuis jeudi 22 mars. Les cours sont annulés depuis ce jour et la période des examens approche. Mais une question se pose : que va-t-il se passer pour les partiels ?

[Mis à Jour – Jeudi 5 avril]

Une AG, encore une. Après les étudiants, c’est le personnel de l’Université de Lorraine qui s’est réuni ce mardi 3 avril. L’objectif : débattre autour du Plan Etudiant, mais aussi réfléchir à la suite du blocage et notamment les partiels. C’est donc dans l’amphi A042 à 11h que tout le personnel (enseignants, comme membre du BIATSS : Bibliothèques, Ingénieurs, Administratifs, Techniques, Sociaux et Santé) se sont rassemblés en défaveur de cette loi.

Cependant, l’Assemblée était ouverte à tous. Ainsi les étudiants ont pu se joindre aux débats. Après 2 heures de discussions, le rassemblement est passé au vote. Qui vote ? La décision a été prise, tous ceux présents dans l’amphi peuvent voter. Avec les 56 membres du personnel, c’est presque une centaine de personnes qui prennent part aux décisions. Parmi elles, un vote a retenu l’attention de la salle : la grève des examens.

Des partiels supprimés ?

A cette interrogation, les enseignants avaient des avis divergents. Certains se posaient des questions sur la mise en place d’une grève des examens. Mais que signifie une grève des examens ? Une suppression des partiels, une retenue des notes du premier, la moyenne pour tous,  … Les interrogations sont loin d’être levées.

Une première réponse se trouve dans les textes de lois. Dans l’article L613-1 du Code de l’Education, on trouve des indications sur les modalités des examens finaux. D’après cet article, les modalités de contrôles des aptitudes et des acquisition des connaissances sont arrêtées au plus tard à la fin du 1er mois de cours. Mais à partir de ce moment, ces modalités ne sont plus modifiables.

Les aptitudes et l’acquisition des connaissances sont appréciées, soit par un contrôle continu et régulier, soit par un examen terminal, soit par ces deux modes de contrôle combinés. Les modalités de ce contrôle […] doivent être arrêtées dans chaque établissement au plus tard à la fin du premier mois de l’année d’enseignement et elles ne peuvent être modifiées en cours d’année. Article L613-1 du Code de l’éducation, §4.

Pour le personnel de l’UL, les critères de la grève des examens restant flous, la motion a été ajournée pour une prochaine Assemblée Générale. (3 votes pour, 6 contres, et le reste s’est abstenu).

Rien n’est fixé pour l’Université de Lorraine

Pendant que l’AG se déroulait, de son côté, l’UL a réagit sur le sujet des partiels. Par l’intermédiaire de son Président, Pierre Mutzenhardt, les étudiants ont reçu un mail. A l’intérieur, des informations pour éclairer la position de l’Université.

Si le blocage s’arrête avant le 9 avril, la session d’examen se déroulera normalement, ainsi que la session de rattrapage. Cependant si les cours n’ont pas repris, un décalage progressif du calendrier sera mise en place. Egalement, le niveau d’exigence initial sera maintenu quoiqu’il arrive, dans l’intérêt des étudiants et de leur projet d’études. Le but est de ne pas dévaloriser la valeur du diplôme. screenshot-2018-4-3-fwd-clsh-etudiants-1718message-aux-personnels-et-etudiants-du-clsh-redaction-radiocampuslorraine-co

Dans tous les cas, rien n’est décidé pour la période d’examen. Les étudiants sont dans l’attente d’une décision définitive qui arrivera en fonction du résultat de la prochaine AG.

Frédérique Vidal réagit aussi

Aux vues des nombreuses interrogations des étudiants, la question est remontée jusqu’à la Ministre de l’Enseignement Supérieur. Au micro de RTL, Frédérique Vidal a annoncé que les examens ne sont pas menacés, ils auront lieu. Des aménagements seront créés sur certains sites, sans préciser lesquels.  Est-ce que le Campus Lettres de Nancy y fait parti ? Rien n’a été annoncé. Egalement, d’après le retour des présidents d’Université, « la majorité des étudiants sont en cours ». C’est pourquoi, la Ministre de l’Enseignement Supérieur assure la poursuite de la période de partiels.

Pour le Campus Lettres et son blocage, la prochaine Assemblée qui aura lieu jeudi 5 avril à 15h sur le Campus Lettres.

Recommended Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous contacter

Envoyez-nous un message !

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search