40 étudiants simulent un Conseil des Ministres Franco-Allemand

 In Actualité générale

Ces 20 et 21 février 2018 ont été deux jours aux couleurs de l’amitié franco-allemande lors d’une simulation d’un conseil des ministres franco-allemands. Une quarantaine d’étudiants français et allemands se sont réunis dans les locaux de L’école Sciences Politiques de Nancy pour cette simulation. Ce projet est un partenariat entre l’Université de Lorraine, l’Office franco-allemand de la Jeunesse (OFAJ), le Goethe Institut, la métropole du Grand Nancy et les Universités de la Grande Région.

Une simulation en amont des Entretiens Franco-Allemands de Nancy

Les Entretiens Franco-Allemand de Nancy sont un cadre de dialogue et d’expertise et d’innovation entre les meilleurs spécialistes allemands et du Grand Est à propos des grandes thématiques communes au séminaire étudiant réalisant une simulation d’un conseil des ministres franco-allemand. Il a eut lieu les 20 et 21 février en amont des Entretiens franco-allemands ont eut lieu les 22 et 23 février.

Pour le séminaire visant à réaliser une simulation de conseil des ministres, les étudiants ont été répartis sur cinq ateliers selon cinq grandes thématiques afin de discuter et de proposer des mesures politiques et économiques qui ont été par la suite présentées à la simulation d’un conseil des ministres franco-allemand. Ces propositions de mesures ont également été présentées à des experts dans le cadre des Entretiens franco-allemand de Nancy.

La préparation de la simulation par les étudiants

Lors de ces échanges, les étudiants ont préparés la simulation du conseil des ministres qui a eut lieu le mercredi 21 en fin d’après-midi ainsi que la présentation officielle du jeudi matin qui a été réalisée par deux étudiants représentant les chefs d’états allemand et français.

Dans chacun des ateliers, quatre étudiants français ont représenté le ministère français et quatre étudiants allemands ont représenté le ministère allemand ; bien que certains aient en réalité la double nationalité.

Un doctorant spécialiste de la thématique a joué le rôle de médiateur pour chacun des ateliers. La langue n’a pas été pas une barrière, tous se sont exprimés en français principalement et parfois en allemand ou en anglais. Les doctorants ont apporté une aide méthodologique et documentaire mais ce sont bien les propositions faites par les étudiants qui ont été étudiées et développées pendant ces ateliers.

Les cinq grandes thématiques étudiées ont été :

  • Cyber sécurité et numérique ;
  • Santé et bien-être ;
  • Mobilités étudiantes et professionnelles franco allemandes et européennes ;
  • Nouveaux matériaux ;
  • Industries créatives et culturelles.

La simulation du conseil des ministres par les étudiants français et allemands

A la fin du second jour, les étudiants ont réalisé une simulation d’un conseil des ministres franco-allemand en présence de François Lavalle, directeur de l’école Sciences-Politiques de Nancy, Johannes Caliskan, chargé du projet à l’Université de Lorraine et Sandra Schmitt représentante de l’OFAJ. Deux étudiants ont été volontaires afin de représenter la chancelière allemande et le président français. Des représentants de chaque atelier ont présenté les mesures qu’ils souhaiteraient soumettre au conseil. Suivant chaque présentation, les autres étudiants ont demandé des précisions ou ont remis en question la ou les proposition(s). Ils ont soulevé eux même les points délicats de chaque proposition.

La simulation a connu différentes ambiances. Le ton a été sérieux mais également à l’humour lorsqu’après la présentation des mesures, le chancelier ou la présidente a annoncé que toutes les mesures proposées seront appliquées. Les étudiants ont bien conscience que les mesures ne peuvent prendre aussi peu de temps à être étudiée et que la mise en place de ces projets a des enjeux complexes.

Le chancelier allemand et la présidente française de cette simulation ont présenté les propositions des étudiants à des experts. Cette présentation a été un véritable exercice rhétorique puisque seulement une à deux minutes a été accordée à chacune des cinq thématiques. Néanmoins les voix de la jeunesse ont été entendues et étudiées.

Recommended Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact Us

Envoyez-nous un message !

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search