« C’EST TOUT POUR MOI », réalisé par Nawell Madani

 In Non classé

22519181_1612271528832689_5788186436884099737_nl’équipe de box-o film avec Nawell Madani

Positif et solaire, le premier film de Nawell Madani est, à coup sûr, l’un des mes coups de cœur de cette rentrée. Mais, avant de débuter cet article, qui est Nawell Madani me direz-vous? Car j’imagine que toi, derrière ton écran d’ordinateur, tu te demandes de qui je parle. Nawell Madani, 35 ans est une humoriste et animatrice belge. À 21 ans elle s’installe à Paris avec l’ambition première de devenir chorégraphe. Elle découvre avec passion le théâtre et intègre finalement le studio Pygmalion en 2008. Elle y apprend la scène pendant plusieurs mois et se fait repérée dans la petite salle parisienne « Le Pranzo ». Le directeur artistique du fameux Jamel Comedy Club l’approche et l’invite à passer le casting pour intégrer l’équipe créé par Jamel Debbouze. Après avoir participé à des émissions de télévision notamment sur MTV ou dans le Grand Journal de Canal + elle se lance dans son premier one-woman show en 2014 intitulé « c’est moi la plus belge ». Elle participera également au festival Juste pour rire à Montréal.

Si je parle de la vie de Nawell Madani ce n’est pas anodin, en effet une bonne partie de « C’est tout pour moi » s’inspire largement de ses expériences. L’histoire parle de Lila qui, depuis toute petite, veut devenir danseuse n’en déplaise à sa famille. Elle débarque donc à Paris pour réaliser son rêve ; malheureusement la vie parisienne lui causera pas mal de galères et, de désillusions en désillusions, elle découvre un monde qui n’est pas prêt à lui ouvrir ses portes. A force d’acharnement Lila parviendra à lancer sa carrière d’humoriste et elle n’aura qu’une seule idée en tête : regagner la confiance de son père. 

Ce film, au-delà du côté humoristique ,nous permet d’en apprendre plus sur la vie de Nawell Madani. La plupart des faits racontés dans le film sont vrais et les éléments fictionnels ne le sont pas vraiment puisqu’ils ont tous été inspirés de la vie de ses proches. Pour vous donner un exemple, la petite Lila tout au début du film se brûle les cheveux au troisième degré par accident, Nawell Madani raconte avoir subi la même chose étant petite. Le film traite aussi du métier d’humoriste et de la difficulté pour une femme, de s’épanouir et de grandir dans cet univers largement masculin. C’est aussi un formidable récit sur la faculté de réaliser ses rêves et de ne jamais les abandonner.

En somme, ce film personnel et intime transpire la sincérité. J’en suis ressortie gonflée à bloque avec la sensation que lorsque l’on veut vraiment quelque chose, il faut sortir de sa zone de confort au risque de se planter ; car c’est comme ça qu’on apprend.

Merci c’est tout pour moi.

« C’est tout pour moi » sort en salle le 29 novembre

Fort Camille

Recent Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous contacter

Envoyez-nous un message !

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search