LPJML : La réponse de l’Université de Lorraine

 In Non classé

Suite à la publication de notre article sur la fermeture de la Licence Pro Journalisme et Médias Locaux à une semaine du concours d’entrée (lire ici), l’Université de Lorraine à souhaité exercer son droit de réponse, donnant au passage quelques réponses à nos interrogations. Retrouvez l’intégralité du communiqué ci-dessous.

Crédits photo : pagesjaune.fr

Crédits photo : pagesjaune.fr

« La fermeture de la Licence Professionnelle Journalisme et Médias Locaux (LPJML) est principalement liée à une réorganisation des formations en journalisme de l’Université de Lorraine.

Pour rappel, les licences professionnelles sont des diplômes nationaux. En ce sens, chacune d’entre elles doit répondre à un cahier des charges précis pour que l’université puisse obtenir une accréditation du ministère à délivrer le diplôme correspondant. Le ministère veille notamment à ce que l’objectif de la formation soit atteint : permettre l’insertion professionnelle directe des étudiants, dès l’obtention du diplôme. La LPJML présente un taux d’insertion inférieur (étudiants diplômés en emploi à 6 et 18 mois) à ce qui est attendu de ce type de formation.

En parallèle et de manière récurrente, on observe pour la LPJML un taux de poursuite d’études supérieur au seuil admis pour une licence professionnelle, formation dont il est principalement attendu qu’elle insère directement ses étudiants diplômés sur le marché du travail. Cette donnée vient compléter celle du taux d’insertion et tend à indiquer que le type de formation attendu par les employeurs se situe à un niveau supérieur.

Dans le cadre d’une réflexion globale sur la structuration des formations en journalisme et à la suite d’un processus d’évaluation interne (en amont de l’évaluation par l’HCERES), l’Université de Lorraine a choisi de renforcer une structure de formation articulant licence (licence Information-Communication avec un parcours journalisme) et master (master Information-Communication avec une spécialité journalisme). L’établissement a décidé d’assumer ce choix en ne demandant pas un renouvellement de l’accréditation pour la LPJML sur la période 2018-2022. Tous les 5 ans, les universités revoient en effet globalement leur offre de formation et adaptent la forme, le niveau et les objectifs des formations aux évolutions de leur environnement, notamment en fonction des débouchés disponibles pour leurs étudiants. Ces changements doivent prendre effet à la rentrée 2018 et toutes les parties prenantes en sont et seront informées suffisamment en amont.

De manière exceptionnelle, la décision de la fermeture anticipée de la LPJML dès la rentrée 2016 a été prise pour concentrer les forces des enseignants spécialistes des questions relatives au journalisme sur le dispositif de formation licence/master qui permet de mieux répondre aux attentes des employeurs.

Les mouvements de personnels (promotions ou mutations, arrivées comme départs au sein des départements Information-Communication de Metz et de Nancy, dans des proportions tout à fait normales) et les forces disponibles sont une des données prises en considération pour assurer aux étudiants les meilleures conditions d’accueil possibles. Dès que nous avons su que ces conditions n’étaient pas réunies pour la rentrée 2016, nous avons pris la décision la moins dommageable pour les étudiants : celle de fermer de manière anticipée la LPJML, en amont du concours. Les étudiants ayant déposé une candidature à l’entrée de la LPJML ont immédiatement été destinataires d’un message les invitant à se diriger vers le dispositif de formation licence/master proposé en journalisme par l’Université de Lorraine. « 

Notre article a été mis à jour en conséquence.

Recommended Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous contacter

Envoyez-nous un message !

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search