PRATIQUER L’ANGLAIS DANS UN BAR, C’EST POSSIBLE À L’UNIVERSITÉ DE LORRAINE !

 In Vie étudiante/université

«L’English Pub Night» organisé par le LANSAD, se tient dans un bar de Metz ou Nancy deux fois par mois. Une opportunité pour les étudiants de l’Université de Lorraine de parler anglais avec d’autres étudiants, tout en passant un bon moment.

Pratiquer l’anglais en dehors des cours, peu d’étudiants ont cette opportunité. L’oral est le point faible de beaucoup d’étudiants, c’est pourquoi l’université de Lorraine, via l’UFR LANSAD, a décidé de lancer l’initiative de «l’English Pub Night», 2 mercredis par mois, à Metz et à Nancy. L’évènement à un seul mot d’ordre : apprendre l’anglais en s’amusant autour d’un verre.

Ce mercredi là, l’English Pub Night s’est tenu au Churchill Bar de Metz (évidemment). Lors de ces évènements, un professeur est présent. Allison Angelish, professeure d’anglais à l’université de Lorraine anime des jeux et des discussions avec les étudiants. Pour la jeune professeure venant des États-Unis, cet évènement est très important pour les étudiants : « un bon chemin pour améliorer leur anglais».

2 points de plus sur la moyenne d’anglais

Échangés avec d’autres étudiants que l’on ne connaît pas peut en effrayer plus d’un. Pour encourager les moins motivés, l’université a tout prévu, puisqu’un bonus de 2 points est attribué sur la moyenne des étudiants de Licence 3 présents. Séréna, étudiante en L3 Psychologie, ne cache pas que ce bonus était une grande source de motivation. «Si on peut avoir des points en plus sur la moyenne on ne vas pas dire non», s’amuse-t-elle. Malgré le bruit, elle salue un «concept intéressant» permettant aux étudiants «qui n’ont pas un très bon niveau d’anglais de se faire comprendre » .

À l’argument pédagogique s’ajoute l’ambiance festive du bar. Si le français se fait parfois entendre plus que l’anglais, c’est aussi l’occasion de «parler avec des gens à qui on ne parle pas», racontent Alice et Lilou, étudiantes en licence d’anglais. Après les confinements et les cours à distance, les deux étudiantes ont pu rencontrer des camarades de leur promo qu’elles ne connaissaient pas.

Sortir du cadre scolaire

D’autres étudiants intrigués par les discussions en anglais se sont joints à la table réservée pour l’occasion. Étudiants à l’École des Arts et Métiers de Metz, Quentin et Mushin estiment que l’anglais est devenu primordial dans le monde de l’entreprise. «Avec la mondialisation, mon boulot en tant qu’ingénieur en alternance c’est déjà 90% en anglais», affirme Quentin. Des échanges informels au bar indispensables pour acquérir des connaissances. En «sortant du cadre scolaire», Mushin pense que des discussions du quotidien peuvent «vraiment aider les étudiants».

L’English Pub Night, un moyen de se lâcher et d’oser s’exprimer en anglais dans une ambiance conviviale. Si vous êtes intéressés, Allison Angelish vous invite à rejoindre la page Facebook de l’évènement à Metz ou Nancy. On vous donne même la possibilité de voter pour le bar où se tiendra la prochaine soirée, rien que ça.

Retrouver le reportage audio ci-dessous :

Recommended Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Start typing and press Enter to search