[MUNICIPALES 2020 – Metz] : La tête de liste de « Metz au cœur soutenu par La République en Marche » Richard Lioger parle de ses propositions et opinions concernant l’Université de Lorraine

 In Non classé

Lundi 10 février nous avons reçu, dans notre studio messin du Campus du Saulcy, Richard Lioger candidat aux élection municipale et tête de liste de Metz au cœur soutenu par La République En Marche et député de la 3ème circonscription de Moselle. L’ancien Président de l’université de Metz (2003-2008), alors encore l’université Paul Verlaine, nous a donné sa vision de l’actuel université de Lorraine.

Richard Lioger avait été l’un des instigateurs de la fusion. En 2007, déjà, il avait participé au premier vote au conseil scientifique pour appeler à cette fusion des quatre universités de Lorraine.

« Cette fusion était la seule solution pour offrir aux étudiants mosellans la meilleure université possible »

Richard Lioger

Un regroupement nécessaire, selon le député, au vu des difficultés que rencontrait l’université de Metz. En effet, comme il le rappel, celle-ci était très mal classée et beaucoup d’étudiants la boudaient.

Il veut pour exemple de l’utilité de la création de l’Université de Lorraine la formation en Sciences de l’information et de la Communication. « Une des meilleures formation de France » pour Richard Lioger qui incombe le succès de la licence à la collaboration étroite entre les professeurs des deux universités.

Les problèmes, selon lui, que rencontrerait Metz au sein de cette organisation, seraient en parti « symbolique ». Selon, lui revenir à une université de Metz reviendrait à revenir à une « université de troisième catégorie »

Les Campus de la Région.

Au delà des Campus messins, Richard Lioger, met l’accent sur les villes alentours telles que Sarreguemines, Thionville ou encore Forbach. Selon le candidat, l’implantation de ces formations hors des grandes villes de la région servirait à bénéficier aux étudiants les moins fortunés pour qui se déplacer et/ou payer un logement serait un problème. Ainsi, l’aspirant maire appel à ne pas déconsidérer ces espaces de formations quand à l’attractivité de l’Université qui doit s’inscrire dans le territoire mosellan.

« Le secret, il est dans de bons recrutement de profs. »

Richard Lioger

Pour Richard Lioger, l’attractivité de l’Université de Lorraine doit passer, avant tout, par son équipe pédagogique. Il insiste sur le fait que le rayonnement d’une formation passe par la réputation de ses professeur que, selon lui, il ne faut pas hésiter à aller chercher loin.

Le député exhorte ces mêmes professeurs à faire preuve d’initiatives en matière de collaboration internationale, notamment avec les campus européens de Belgique, Allemagne et Luxembourg. « Il faut qu’à la base les profs et les étudiants, mais d’abord les profs construisent des relations internationales ».

Les élections municipales 2020 se tiendront le Dimanche 15 et 22 Mars 2020.
A bientôt, dans les urnes !

Retrouvez toutes les autres idées du programme de Richard LIOGER sur le podcast :

Recent Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous contacter

Envoyez-nous un message !

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search