Nouvelle AG au campus lettres : maintenant il faut agir !

 In Actualité générale, Sur vos campus / Vie étudiante

Vers midi, étudiants de la fac de lettres, enseignants et syndicalistes se retrouvaient dans la salle 033 du bâtiment A pour une nouvelle AG. Au programme : la question des partiels, des violences policières et appel à une mobilisation général.

Nouvelle AG ce midi au campus lettres de Nancy. Un peu moins d’une centaine d’étudiants, enseignantes syndicalistes étaient réunis dans la salle 033 du bâtiment A pour délibérer autour de trois axes : les partiels, la présence des forces de l’ordre sur le campus ainsi que les violences faites aux étudiants et la tentative de mettre en place une action commune alliant les différentes parties concernées.

Dans un premier temps, retour sur les violences policières et la sécurisation des campus. Une étudiante témoigne : « La semaine dernière dernière, seuls les élèves convoqués aux examens étaient autorisés à pénétrer dans l’enceinte du campus ». Cette sécurisation des campus par la présence de vigiles et, parfois, l’intervention des forces de l’ordre inquiètent et fâchent. Une autre étudiante sur-enchérit : « Lorsque nous étions en train de coller des affiches dans les couloirs des bâtiments pour l’AG de ce midi, nous nous sommes fait courser par un vigile ». Des réponses de soutient s’élèvent : « c’est sûr vous étiez dangereux », dit l’un. « On avait du scotch quand même », répond un autre.

Une ironie démontrant un ras-le-bol général. Un autre étudiant dénonce la situation à Strasbourg : « Il y a eu récemment des altercations entre les étudiants et les vigiles ». C’est la goutte de trop. « La réaction de l’université et des forces de l’ordre est totalement disproportionnée par rapport aux faits ! », s’indigne un enseignant. 

Depuis le début des évènements, de nombreux témoignages et vidéos circulant sur les réseaux sociaux dénoncent l’étendue des violences faites aux étudiants. S’ajoute à cela les plaintes déposées par l’université, les gardes à vue à rallonge de certains étudiants, les inculpations diverses dont « violences à agent ». Certains étudiants ont été inculpés pour avoir refusé de donner leur ADN ou les codes PIN de téléphone. « Ce sont des mesures qui s’appliquent dans le domaine de la criminalité », ajoute l’enseignant en question.

Une note de 10 améliorable ?

En ce qui concerne les partiels, la question reste très controversée. Les enseignants soutenant le mouvement et les étudiants grévistes peinent à trouver une alternative qui correspond à tous. Pour certaines filières, comme la socio, des alternatives aux traditionnels devoir sur table ont été mises en place. En effet, certains professeurs refusent de surveiller les partiels avec la présence de vigiles. Une solution apparaît : la question du 10 améliorable. Tous les étudiants se déclarant gréviste sur leur copie se verront attribuer la note de 10.

Or, cette option soulève de nombreux problèmes quant à l’éthique du corps enseignant. Ceci implique, pour des raisons de légalité dans la notation, de mettre la note minimale de 10 à tous les étudiants se présentant aux examens terminaux. Beaucoup d’étudiants pourraient profiter de ce système sans même le mériter. Un vote s’est donc tenu à l’issue de cette AG. Résultats : 7 ne se prononcent pas, 3 s’abstiennent et 33 votent pour. La majorité des participants n’ont même pas pris la peine de participer au vote. 

Dernier volet évoqué lors de cette réunion : l’absence d’une réelle action collective. Pendants que certains proposent la mise aux point d’un consensus entre les différentes parties concernées, d’autres appellent à des actions concrètes. De nombreuses actions ont été proposées. Notamment un appel de la CNU pour le boycott des jurys de bac, se présenter au Palais des Congrès le 18 mai pour la visite de Gérard Collomb, une grève de la fonction publique le 22 mai, le boycott des partiels d’études culturelles qui se déroulera demain, etc. Une membre de la CGT rappelle qu’il est aussi important de dénoncer les faits qui se passent via les fiches SST disponibles à la loge. Autant d’actions qui devraient permettre de faire avancer les choses. La prochaine AG, elle, aura lieu le 23 mai vers midi. 

Recommended Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search