Innovation et entrepreneuriat : points forts de la jeunesse

 In Actualité générale, Orientation et Jobs étudiants, Podcasts, Sur vos campus / Vie étudiante

Le lundi 8 février dernier s’est tenue à l’hôtel de ville de Nancy la journée de lancement du club Lorraine Junior-Entreprises sur le thème « Innovation jeunesse entrepreneuriat – enjeux de l’économie de demain ».

 

Si les Junior-Entreprises (JE) sont nées dans les années 1960 au cœur des écoles de commerce, elles ne sont pas forcément connues du grand public. Concrètement, ce sont des associations à vocation pédagogique et non lucratives qui permettent aux étudiants de mettre en pratique leurs enseignements théoriques, comme l’explique Yann Duperis, le président de la Junior-Entreprise ESSTIN Services, que Radio Campus Lorraine a rencontré lors de cette journée de lancement.

 

Lors de cet événement un peu particulier, ESSTIN Services n’est pas la seule à répondre présente. ICN Junior Conseil, Mines Services et Procédec sont également de la partie. Yann Duperis, le président d’ESSTIN Services, rappelle le but de ce rendez-vous organisé au sein de l’hôtel de ville de Nancy.

Les présidents des Junior-Entreprises des écoles de Nancy officialisent la création du club Lorraine Junior-Entreprises, dont le Maire de Nancy Laurent Hénart est le parrain.

J-E

De gauche à droite : Corentin Becq (ICN Junior Conseil), Yann Duperis (ESSTIN Services), Valérian Lopez (Mines Services) et Camille Bizard (Procédec).

« Franchir le pas de la porte » de la Junior-Entreprise

Bien souvent, les écoles n’apprennent aux étudiants que trop de concepts théoriques, la pratique étant relayée au second plan. Les JE sont un moyen efficace de concilier les deux, comme l’annonce le président de la JE ESSTIN Services.

 

Avant d’être élu président de la JE ESSTIN Services par son équipe, Yann Duperis s’est d’abord engagé au sein de l’association en tant que chargé d’affaires. Une activité plaisante qui l’a ensuite poussé à devenir responsable des chargés d’affaires. « J’ai vraiment aimé l’aventure Junior-Entreprise et je pense que cela peut aider à la fois les étudiants qui gèrent la Junior et les étudiants qui réalisent des projets, donc j’ai décidé de m’engager une année de plus en tant que président », raconte-t-il. Etre président d’une JE est un travail conséquent, comme il l’explique au micro de Radio Campus Lorraine.

 

Si le poste de président d’une JE peut sembler alléchant, il n’est pas de tout repos. Cependant, comme Yann Duperis le déclare, il est tout à fait possible de concilier les études et les activités au sein de ce type d’association.

 

Si cela ne vous a pas convaincu à vous lancer dans l’aventure d’une JE, ce dernier conseil pourrait peut-être vous faire changer d’avis.

 

Adeline Divoux

Recommended Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact Us

Envoyez-nous un message !

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search