L’UNEF Lorraine bloque le Conseil d’Administration de l’Université de Lorraine !

 In Non classé

Alors que l’Université de Lorraine se réunissait pour évoquer le Plan Étudiant, l’UNEF a décidé d’intervenir dans le Conseil d’Administration (CA) jusqu’à l’arrêter. Une action revendiquée par le syndicat et qui fait réagir dans le monde étudiant.

Ce mardi 30 janvier, l’UL tenait son conseil d’administration avec plusieurs points à l’ordre du jour. Notamment à l’intérieur, un vote sur la réforme gouvernemental du Plan étudiant. Ce plan instaure des pré-requis pour accéder à l’université. Et l’UNEF revendique cette réforme. Pour cause, le fait que ce plan n’ait pas encore été voté par l’Assemblée Nationale.

Cependant, un arrêté du 19 janvier permet aux universités la mise en application de ParcourSup. C’est une vingtaine de membres qui sont intervenus pour stopper le CA. Et c’est cette mesure que l’UNEF Lorraine et Luc Duponcel, son Président, veulent dénoncer :

 

Une revendication menée seule

L’action dirigée par l’UNEF a empêché la poursuite du Conseil d’Administration. Les bloqueurs se sont assurés du départ des membres du conseil avant de quitter eux-mêmes les lieux. Le syndicat revendique son action mais dénonce surtout le manque de réaction des autres organisations étudiantes sur ce Plan Étudiant.

 

A la suite de ce blocage, Fédélor a tenu a réagir. Pour Maël Gallas, Président de Fédélor, l’action a été menée alors que l’ordre avait été, d’après lui, modifié …

 

Tout en poursuivant que ce blocage a surtout empêché la prise de décision importante dans la vie universitaire en Lorraine.

 

De son côté, l’UNI n’a pas encore réagi aux propos de l’UNEF.

Un blocage qui ne fait pas l’unanimité

L’UNEF assume son action avec le soutien des jeunes insoumis.es du 54. Un assistant parlementaire du groupe France Insoumise a même félicité le mouvement du syndicat à travers des tweets.

Pourtant, au sein des représentants étudiants, l’avis diffère. Guillaume Haj-Hussein, vice-président étudiant, dénonce fermement « le blocage d’un Conseil d’Administration et le blocage d’un processus démocratique ».

Une action qui en appelle d’autres

A la suite de ce mouvement, l’UNEF appelle les étudiants à se réunir. Le syndicat organise une Assemblée Générale ce jeudi 1er février à 12h, dans l’amphithéâtre K02 du Campus Lettres de Nancy. Luc Duponcel y voit, à travers cet évènement, un objectif précis pour les étudiants :

 

Le plan étudiant, c’est le motif d’action du syndicat étudiant qui y voit une sélection cachée. Avec de nombreux exemples, l’UNEF Lorraine explique comment les pré-requis vont empêcher l’accès à l’université pour tous.

 

Ce premier blocage, qui a arrêté le Conseil d’administration de l’UL, amènera d’autres actions de la part du syndicat le long de la semaine prochaine. Quant au prochain CA, la date n’a pas été définie et l’UNEF n’a pas annoncé s’ils allaient, ou non, recommencer leur action.

Retrouvez ci-dessous, l’édition spéciale du 30 janvier 2018 parlant de cette affaire.
Recommended Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous contacter

Envoyez-nous un message !

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search