Critique Flash – Anomalisa – Charlie Kaufman / Duke Johnson

 In Sorties culturelles

Avec sa plastique de rêve et son succès critique écrasant, difficile de rester insensible face à Anomalisa de Charlie Kaufman et Duke Johnson. Surprise surprise, je suis allé le voir le jour de sa sortie.

anomalisa

Dure tâche que de vous expliquer pour quelles raisons j’ai adoré Anomalisa sans trop vous en dévoiler. En effet, indiquer pourquoi tel ou tel élément est génial reviendrait à vous gâcher l’expérience globale. Car pour ma part, j’ai pris beaucoup de plaisir à remarquer certains choix de réalisation et à déceler leur importance au sein de l’œuvre. Je veillerai donc à ne vous révéler aucunes anecdotes croustillantes concernant Anomalisa et espère vous en dire juste assez pour vous donner envie d’aller le voir.

Le film relate l’histoire de Michael Stone, auteur respecté de Comment puis-je vous aider à les aider ?, un ouvrage qui vise à améliorer la productivité d’entreprises spécialisées dans le service client. Cependant, lors d’un voyage d’affaires à Cincinnati, il va faire la connaissance de Lisa, femme complexée et au passage fan de l’écrivain. Suite à cette rencontre, Michael va entrevoir la possibilité de changer de vie et de fuir son quotidien oppressant une bonne fois pour toutes.

Anomalisa se concentre en majeure partie sur l’ennui profond qu’éprouve Michael au regard de sa vie personnelle et professionnelle. Un ennui d’ailleurs symbolisé par son livre écrit au nom de la productivité et du profit, qui même si il lui rapporte beaucoup d’argent, dessert son propre épanouissement. En somme, l’auteur de Comment puis-je vous aider à les aider ? à lui même besoin d’aide. Michael vit donc au sein d’un bonheur tout à fait artificiel, où règne le confort matériel mais où le vrai bonheur est absent. Arrive alors Lisa, symbole d’une véritable prise de conscience pour l’écrivain qui souhaite dès lors modifier radicalement son existence.

Avec son écriture, Anomalisa témoigne d’une rare authenticité humaine d’autant plus sublimée de par son visuel en stop-motion. Duke Johnson a abattu un travail colossal afin de donner vie aux ambitions de Kaufman, et ce choix d’animation n’est pas anodin. En effet, les marionnettes renforcent l’aspect bonheur artificiel évoqué précédemment et permettent de traduire le message du film par le biais du visuel. Je resterai volontairement vague sur ce dernier point afin de ne pas trahir ma promesse de départ.

Au final, que pensez d’Anomalisa ? À coup sûr, c’est un film qui ne laissera pas indifférent celui ou celle qui déniera s’y intéresser. Avec un propos intelligemment mis en scène couplé d’une animation sublime, c’est également un film qui pose de bonnes questions. Souvent drôle, parfois anxiogène, il remet en cause notre vie personnelle et professionnelle où le bonheur matériel règne en maître et où les choses importantes sont bien souvent négligées. À voir absolument.

Recent Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous contacter

Envoyez-nous un message !

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search