BÉNÉVOLE DU MOIS : VALENTIN STEMETZ – OCTOBRE 2017

CHEZ RADIO CAMPUS LORRAINE NOUS SÉLECTIONNONS CHAQUE MOIS UN BÉNÉVOLE DONT L’ENGAGEMENT MÉRITE UN PETIT ARTICLE ! VOUS ÊTES PEUT-ÊTRE LE PROCHAIN…! 😉

Pour le mois d’octobre 2017 c’est Valentin STEMETZ qui répond à nos questions. Félicitations à lui !

photo-valentin

Valentin Stemetz lors des Awards RCL 2017

Étudiant en psychologie et bénévole depuis 2014, Valentin est entré dans l’association à Nancy pour rejoindre plus tard l’équipe de Metz. Avant de rejoindre Radio Campus Lorraine, Valentin avait créé une webradio, dissoute suite à des dissensions celle-ci devint senyu tv sur la plate-forme de streaming twitch.
Au sein de Radio Campus Lorraine, Valentin participe avec trois autres bénévoles à la création de « La Taverne du Gamer ». Il est aussi chroniqueur sur « Le Fond du Web » et prépare actuellement un projet d’émission de vulgarisation scientifique dont le thème sera la psychologie.

Lorsqu’on l’interroge sur ce qu’il aime dans notre association, il répond :

« Ce que j’aime le plus dans la radio c’est cette transparence, on peut partager ce qu’on aime pour de vrai, avec des gens qui aiment presque autant, voire même plus que toi.
Ça et le fait de pouvoir se lâcher et faire ce qu’on veut dans la limite du raisonnable.
D’un point de vue plus centré sur l’asso, j’y aime les gens qui la peuplent, j’ai rencontré des gens qui sont devenus des amis proches, d’autres des personnes avec qui j’aime beaucoup travailler, et chaque année de nouvelles têtes se pointent pour toujours plus de découvertes. »

Au cours de cette interview j’ai demandé à Valentin ce qui permettait selon lui de s’épanouir au sein de Radio Campus Lorraine. Il me répond ainsi :

« S’épanouir à la radio ? Mhhh…
Je dirais qu’il faut avant tout trouver son équipe, on n’est pas des dieux, alors inutile de tout porter seul, et quitte à travailler en équipe, autant le faire avec des gens qu’on apprécie et qu’on respecte. »

banner-taverne-gamers-ii

Il partage aussi avec nous une anecdote qui me fait sourire, et pourrait rappeler des souvenirs à certains bénévoles :

« Pour la première Taverne du Gamer spéciale senyu, j’ai réussi à arriver avec un peu de retard, fin un peu…
57 minutes sur une émission de 1h »

Mais bien-sûr les retards font aussi partie des aléas du direct, et nous laissent finalement des souvenirs parfois aussi sympathiques que les meilleures de nos émissions. Et comme le disait Valentin lui-même, nous ne sommes pas des dieux. Juste une grande famille d’amoureux de la radio.

Ecrit par Charlotte Delescaut

Recommended Posts

Leave a Comment